À VOS MIRES

Plus un jour ne passe sans que, de concert, l’ensemble des médias nous serve la cacophonie s’allongeant de listes peu catholiques de prêtres pédophobes.


Car, c’est un fait, je le répète, à l’instar de mon très vénérable ami éditeur (eh oui, j’en ai un, ((de vénérable ami, pas d’éditeur))….) : celui qui aime (Philo) les enfants n’en abusera jamais.


Paroisses par-ci, internats et orphelinats par-là, le matraquage quotidien est du pain béni pour diffuseurs … abuseurs ! Car, il ne viendrait jamais à l’idée de ces sommités de l’information qu’une immense majorité de gosses, épargnés par le fléau pédophobe, d’une tranche d’âge de 8 à 13 ans entendent, lisent, voient, constatent à leur manière chaque jour un peu plus ces véritables scandales à répétition. Le caractère et la sexualité par encore aboutis de ces non victimes ne risquent-ils pas d’être totalement déstabilisés par la soudaine importance démesurée donnée à cette déviance ayant toujours existé.


Comble de l’Interdit ressassé, voilà qui ne peut que tenter pubères et adolescents. Que garderont-ils, adultes, de l’expérience du lynchage médiatique des pratiques de « bergers » catholiques? Que ces saligauds en furent finalement victimes à plaindre, ruinés en tous sens et ayant ruiné jusqu’à la raison d’être de leur Employeur? Qu’il convient de reproduire par révolte l’inverse de ce que préconisa cette rentable morale médiatique, tellement assénée durant son enfance?


Mais il en va ainsi des modes traversant les époques, du laxisme entendu à la condescendance silencieuse, au laisser-croire à quasi-normalité, à la chasse intensive aux sorcières, à l’oubli, au laxisme entendu …


Une chose est certaine, et c’est sain d’esprit athée qui vous le dit: S’il existait une volonté, pour une religion, de détruire la catholique, les procédés ne seraient pas très différents. Pourquoi donc seule cette Institution semble concernée par ce type de prédation? Nul abuseur chez les protestants, les orthodoxes, myriades de menus clans chrétiens, musulmans, bouddhistes, Hindouistes.. ? Hors pédophobie officielle du mariage forcé, autorisée en certaines cultures, va de soi. Tous vertueux à outrance sauf les prêtres cathos.


Eminents rédacteurs sont donc formellement amicalement sommés de bien vouloir lever un peu la pédale sur ce genre d’ignobles petitesses issues de malheureux humains, qui malheureusement existent, mais dont il s’agit de mesurer la véritable portée.

Chienne de vie, certes, ça ne doit plus être drôle du tout de conduire des troupeaux d’ouailles, surtout en n’ayant rien à se reprocher, ou de renoncer à annoncer publiquement cas par cas, mais en se contentant d’établir un décompte mensuel des cas d’abus recensés.

Enfin, pour terminer de manière plus légère, je vous dirai qu’au train où vont les choses, en religion comme en politique, vous verrez qu’un farfelu va finir par exiger un jour que les Suisses jettent la locomotive de leur diplomatie, lancent la Micheline dans le Léman.

Non ! Ne privons pas la Terre entière de si pittoresques silences de sirène!

Ali GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.