09/03/2010

LA SÛRE HEURE VENUE

« Les compagnies cessent d’assurer des gens au moment où ils en ont le plus besoin ! » Cette phrase d’Obama résonne particulièrement ici aussi, et mérite réelle attention.

Chez « nous », les cas d’abus, traitements inhumains des assureurs se multiplient, en témoignera Temps Présent sur la TSR ce jeudi. La croissante traque paranoïaque aux fraudeurs, tant souhaitée et structurée par rusés mobilisateurs, aisés car s’en enrichissant, la chasse ouverte aux faux mal foutus, et au degré de serviabilité potentielle des vrais, a pris une tournure nauséabonde qui n’est plus acceptable!

Un témoignage supplémentaire, et l’invention de la plainte virtuelle:

De passage bienveillant pour une journée chez une amie, dont la mobilité fut réellement diminuée suite à grave accident, son indigne assurance nous a filmés à notre insu en sa compagnie. Court-métrage, qui obtînt l’oscar des Tribunaux d’assurances, semble-t-il, évidemment tout à notre avantage, mais pièce à conviction à l’envers acquise de manière absolument intolérable!

L’actrice tenant le premier rôle a finalement obtenu dernièrement gain de cause à presque tous les étages, après 11 ans d’avocats en instructions, en expertises en réexamens contraignants, en jugements, en avocats en recours, en preuves répétées d’absolue bonne foi …

Ne reste que quelques quatre zéros encore non versés, pour frais divers engendrés par kyrielle de petites procédures infernales, imposées presque à plein temps durant onze ans, à notre stoïque méthodique exceptionnelle amie; Très rares sont les innocent-e-s sachant et pouvant se défendre correctement.

Ainsi, … je ne sais si je puis … mais des images furent volées, de mon inestimable sphère privée, déjà preuves à conviction passées en plusieurs procès, vol d’image et contraintes imposés sans motif aucun concernant le lésé, sinon finalement pour témoignage de son souci d’appuyer qui d’éprouvant difficultés à la mobilité; Délits pour lesquels n’importe quel Juste Tribunal devrait au moins prévoir d’office une amende de CHF -30'000.-, à verser par l’Assureur abuseur aux gens filmés contre leur gré dans leur intimité.

Car CHF - 30'000.- sont bien ce ridicule montant maximum que peut avoir au pire à verser pour torts moraux et divers dommages une Assurance!? Non?

Si si, l’assureur peut se permettre tous les abus possibles et imaginables, couvert qu’il est par douteuse surveillance encensée et grave opacité, relative à la gestion notoirement scandaleuse des biens publics confiés, et ne paiera qu’une bagatelle de dizaines de milliers de nos sous à ses souffre-douleur clients obligés, sciemment ainsi détruits.

Aussi, au cas où traînerait, à heure creuse sur cette feuille, l’œil averti de l’un des quarante futurs sages procureurs genevois, qu’il puisse déceler-ci, matière suffisant à l’instruction d’une plainte contre les cerveaux ayant permis aux pires des paparazzi, vendus auxdits malfrats en col blanc, d’attenter pareillement à ma dignité, valant au carré ces odieux CHF - 30'000.-

Bon, 28'000.- en douce entre nous, top-là on n’en parle plus?

En ceci consiste la véritable Fraude des Assurances, en ce « droit », de portée inconcevable, en force et vigueur, permettant à ces monstres, maniant des milliards, de détruire la santé et la vie de ceux qu’ils sont censés couvrir contre les soucis, … et ne risquer que ridicule dédommagement!

Non déduits de la part publique du fonds d’assurance, mes -30'000.- mais sur le budget de fonctionnement démesuré et bénéfices cachés de votre parasitage, svp.

Et merci à la Justice d’innover … un jour.

Avec l’assurance de mes meilleurs sentiments.

Ali GNIOMINY 

Les commentaires sont fermés.