SLOW GANG

Genève : Un monde en soi !


Vrai que ce n’est plus, depuis longtemps, un monde en soie !


Encore heureux que nos génies du slogan n’aient concocté à grands frais : Genève : Un monde entier !


Ce qui, de manière subliminale, eut superbement préfiguré l’esprit local d’avant-garde : Genève : Un mont de dentiers !

…………………………………………………………………………..


Un brin de jeunisme tombe toujours fort à-propos.


Hotshot est tendue aux ados : La mini-capote à leur taille ; Afin de ne surtout pas les complexer !


Et à quand la capote toute fripée pour le 4ème âge ?

……………………………………………………………………………


À propos, toujours, de retraités : Zidane préfère la mort aux excuses !


Décidément, ce Zizou, quelle forte tête !

……………………………………………………………………………


Finalement, rions un peu ; très très très jaune ; De la couleur de ce très proche, là-bas, sur le départ …


En pensée avec lui j’écris, en écoutant Cynthia Ribeiro sur Nordeste FM, qui mérite largement ce petit coup de pub. Car certains trésors passant sur ces ondes dénotent ce style musical brésilien si particulier, évolué sur des bases du bandonéon, et airs traditionnels de la Saint-Jean … certaines envolées extatiques vous plongent tellement dans l’ambiance tropicale, que je me surprends parfois à transpirer sur mon clavier …


Et plus encore, mais de rage, dès que Cynthia, sans doute de bonne foi, elle, reprend le message officiel répétitif du Ministère brésilien de la Santé, qui, traduit, donne à peu près :


- N’oubliez pas, la campagne de vaccination contre la grippe suine (A) a débuté. GRATUITE ET OBLIGATOIRE, elle se déroule en cinq phases : 1ère semaine : les enfants de 0 à 4 ans, ..etc… 5ème semaine : les personnes à risque ! -


A savoir que : Le Brésil a acheté, après le déluge-ci, pour 300 millions de reals (150 millions de francs suisses) de doses de vaccin … à écouler … obligatoirement.


Toutefois, ma belle-sœur, infirmière chargée de vacciner dans les régions les plus reculées, me dit qu’en cas de refus aucune sanction n’est prévue … (et là c’est moi qui le rajoute, mais en excellente connaissance de cause pour avoir accompagné deux personnes dans de similaires circonstances) … si ce n’est que le jour où l’objecteur tombe malade, (même pour une affection n’ayant aucun rapport avec la grippe A), son assurance, s’il en a une, lui bloquera l’accès à la plupart des examens médicaux.


Deux simples questions, en résumé, sans attendre de réponse :


Qui donc épure les informations au Brésil, et censure si savamment ce qui a trait à la polémique sur l’inutilité, voire la dangerosité, de ce vaccin ?


Et qui se préoccupe si bien de (saigner) soigner, et a encaissé le pactole de 150 millions de francs ?


Ali GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.