19/02/2010

DÉPITÉS CAMPS TROP IGNORANTS

Suppression par l’Etat de Geneve (oh rien) des Unités d’Accueil Temporaire de Répit pour entrée en EMS. Une structure centralisée est prévue pour septembre ….. 20191.. environ.

Dans cette attente, ne reste qu’à imiter l’ancestrale loi des esquimaux. Que les vieux soient abandonnés sans vivres ni habits adéquats dans la neige du côté de la Brévine.

S’ils survivent à pareille épreuve, qu’ils soient graciés, et puissent enfin porter plainte contre le Conseil d’Etat séquestrant illégalement depuis des années des dizaines de millions pour les EMS, dépenses acceptés par vote populaire.

Je ne sais où en est l’avancement de ce scandale de plus, pour lequel jadis je manifestai avec les syndicats, à titre extraordinaire, devant l’Hôtel de Ville. Aux assez récentes nouvelles, si mes informations sont toujours exactes, ce détournement de fonds publics par rétention injustifiable se monterait encore à 55 millions, retenus sans motif honorable par les malfrats de la gestion, sur 60 votés, indispensables et formellement dus.

Fort heureusement, nombre de consciencieux médecins font le nécessaire pour éviter la surpopulation en EMS. Selon SantéSuisse, les erreurs de pharmaciens liées aux gribouillages des praticiens sur ordonnances, coûtent, il est vrai, 100 millions par année, et bien des souffrances aux concernés avalant des remèdes inadéquats, mais ces gribouillis ont l’avantage de provoquer de nombreux décès.

Qu’importe. Pourvu que persiste le signe distinctif de la profession. Un médecin ne sera jamais vraiment respecté si son écriture est lisible. D’ailleurs, une faute de relecture antique ne nous fit-elle longtemps croire que le patron des Praticiens s’appelait Hippocrate, le « y » du début lu et réécrit comme « ip » et le « i » final ayant été confondu avec un « a ». Pas étonnant donc que bien des adeptes dudit refusent fermement de rédiger leurs ordonnances sur PC … Un gain de 100 millions pour réparer des erreurs d’interprétations forçant le patient, s’il est encore vivant, à retourner chez son médecin, pour l’obtention d’ésotérique nouvelle ordonnance, et bien plus de places disponibles dans les spoliés EMS, grâce à ces indéchiffrables hiéroglyphes, ça ne se refuse pas.

Au fait, vous prendrez combien de soufre dans votre thé? Désolé, la raffinerie de sucre et la fabrique d’allumettes en gros ont engagé des médecins récemment interdits de pratique pour rédiger le contenu des emballages. Mais qu’y faire? Sinon vouer une confiance aveugle à ces spécialistes. Surtout aveugle après avoir bu le thé au soufre.

Foin de railleries. Rendons également hommage aux innocents et sains essais des charlatans du CERN sur des énergies totalement inconnues, presque garanties sans danger, au profit d’ITER, projet international de fusion nucléaire. LHC nous entubant en sous-sol, qui ne pourra être poussé à l’énergie maximale de 14 TeV sans en changer les injecteurs. Particulièrement le plus obsolète de tous, usé par plus de cinquante ans, appelé PS.

Et là on nage vraiment dans l’irrationnel le plus complet, en matière d’énergies encore incompréhensibles: Supposer qu’il soit possible de changer le PS. L’espoir de progrès fut déjà longuet, mais apprenant que l’on se dirige vers le système Avé Lascaux n’est pas prêt de rajeunir ce mouvement.

Groooonnnkk à vous aussi.

Et pour en finir avec les pithécanthropes : Concernant le fast-food de Roubaix ne servant que de la viande hallal, sûr qu’un minuscule maniéré teigneux ne manquera le goûteux jeu de mots : -A défaut de grives on mange racaille-.

Ali GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.