10/02/2010

SANS ASTIQUER SAINTE SCHOLASTIQUE

Deviens-je la plus athée des grenouilles de bénitiers? Ou réciproque? Il n’empêche que l’agnostique que suis, ayant formellement démissionné de toute en(tre)prise religieuse, dont la protestante infligée de naissance, participait une fois de plus tout à l’heure à la messe catholique de 18h30 à Notre-Dame.

Seconde fois en quelques mois que de très aimés et respectés proches, ayant perdu père et mère croyants en l’espace de peu de temps, avaient payé 10.- à la sacristie une semaine avant, qu’avait été agendé et promis le fait que le prêtre officiant, à l’heure de mémoire aux récents défunts, citerait le nom de la personne disparue il y a 6 mois, ainsi que cela se pratique dans le pays d’origine des concernés. Et je ne vous dis pas combien de fois j’ai pu le constater sur place, au long … de diverses célébrations.

Vingt francs en vain … ? Par deux fois la messe se termine sans la moindre allusion ne serait-ce qu’au prénom de la défunte. Pas très sérieux mes pères.

A moins que ce ne soit dû au fait que feu le mari de la disparue fut mémorable franc-maçon? Et qu’il semble coutumier à Genève, d’un bord comme de l’autre, d’oublier ses frères à l’article de l’Universel Edifice, et proches ensuite?

Passé au compte pertes et bonnes œuvres.

A ce sujet aussi, ému par les affiches : -Donnez votre voix pour les animaux maltraités- je suis en voie de donner spontanément de la voix contre tout individu maltraitant un animal, et suis prêt à donner ma voix (que l’on dit d’or, dit don) … mais je dois juste finir d’apprendre à hurler correctement : Miiiaauwwouuu ou Whaouwawhakaïkaïkaïhouuu

Bon, je vous laisse pour 4 jours (inutile de chercher à cambrioler, il y a toujours quelqu’un ici et point de richesse, sinon intérieure de qui y demeure)

… il faut que j’aille placarder, sur passablement d’Hôtels de ville les photos de malfrats s’étant tiré avec la majorité du fric des contribuables.

Mieux vous protège.

Ali GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.