LIBYE : OTAGE BLANCHI ! NE BOSSAIT PAS AU NOIR

Et, après pareille détention, avait besoin d’un bon bain.

Parlant de bouillons de culture et d’enrichis criminels : Inquiétant l’effet papillon entre USA, Chine et Iran. Obama déplaît un tantinet au néo-empereur et hop : Ahmadine relance illico la course au Djiahd atomique. Enrichir, enrichir à tout prix … effectivement ça correspond au fondement même de toute religion.

La maladie et la mort, les deux principaux fonds de commerce du religieux, sont aussi en péril par faute de la Suisse. Rendez-vous compte :

Le Prof. D. Pinschewer et son équipe sont parvenus tout simplement à ôter la protéine d’amarrage du virus LCMV prolixe en T Killer, capables de défendre l’organisme contre les agressions les plus redoutables, et d’implanter en lieu et place de cette protéine .. amarrante … d’autres protéines d’origine virale, contre lesquelles se défend le système immunitaire … tout en incorporant la fiche signalétique pathogène au LCMV, qui lui permet de produire des kyrielles de cellules T Killer destroyant direct l’agent pathogène désigné par signature. Joli coup de plume, Professeur. Votre nom restera dans l’Histoire. Même si j’en fais autant, tous les matins avant de me réveiller.

Pas Bo du tout, ce qui suit : Madame Boa Sr, 85 ans, à l’instar de l’ex-bibliothèque d’Alexandrie s’est finalement éteinte. Feue la dernière personne sur Terre à parler Bo. (L’on se demande, lors, comment l’on a pu savoir tout cela sur sa vie). Bref : Il s’agissait de l’une des ex-dix langues des Grands Andamans, dans l’océan Indien, améliorée pendant 65'000 ans, et au milieu du XIXè siècle plus de 5000 individus du peuple Bo la parlaient).

Effrayant. Mérite une minute de silence. Ne manquerait plus à la catastrophe qu’un hommage public rendu par Mikhael Vendetta (et sa Bogossidiotie) et des jeux de mots foireux sur la fin des Bo nus.

Ali GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.