PAROLES DE GROS GRAS GRAIN .. ET AUTRES EXERCICES PÉRILLEUX DE DICTION THÉÂTRALE

Sieur Gruson, délicat Directeur désopilant des hôpitaux genevois, se défend d’avoir jadis, voilà qui est curieux et surprenant, manqué de compétence en matière de reconnaissance de talents exceptionnels, en rejetant l’offre de services de M. René Prêtre, chirurgien de cœur et notoire sauveur d’enfants, devenu le Suisse de l’année 2009

En substance : - Nous avions besoin d’un Praticien capable de maîtriser d’autres domaines de la Chirurgie que celui de la cardiologie pédiatrique, et nous sommes très heureux du choix qui fut le nôtre, d’un Professeur occupé à autre chose qu’à jouer le coq sur les médias –

Bien dit, M. Gruson. Mais alors, pourquoi ce si parfait Professeur n’a-t-il pas obtenu le titre de Suisse de l’année?

Un autre gros gras grain jeté à la basse-cour, côté jardin, d’un certain quotidien titrant page 19, le 25 courant : - CEVA : 800 millions de francs de travaux vont être adjugés… -

Et ayant omis d’ajouter : - … entre copains et membres des familles de décideurs –

Evidemment, il est dûment précisé : - … les critères doivent être objectifs et transparents .. –

Tout comme le furent, pour exemple, à Genève, les critères ayant permis la construction d’un gigantesque puits sans fond nommé Stade de la Praille?

Petite fluette graine enfin, pour Arnaud Cerutti, pour sa question du jour: - …  La Suisse est-elle prête à rire de sa politique? –

Merci à lui aussi, pour la publicité qu’il fait incidemment, à l’attention de futés chercheurs, à la seule et unique chronique quotidienne (ou presque) d’humour politique suisse, que préfigure le présent support du Manifeste du Parti Railleur d’Extrême-Centre.

Moralité : Trois coups frappés du coin du bon sens.

Ali GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.