29/11/2009

LES « JASAGER » VICTORIEUX DU MYTHIQUE ESPRIT « NEINSAGER » SUISSE

C’est ainsi, vulgus populum a gagné. Pas de minarets, l’économie aux arrêts, le couperet sur les cabarets pour fils d’émirs et oligarques qui se tirent, et décapitation des fêtes de Genève, rage musulmane exacerbée et tout le tintouin, trop de bruit pour rien.

 

Les minarets existants seront donc « constitutionnellement » démolis? Avant ou après le référendum?

 

Victoire sans gloire est bête défaite, que l’on ne veut voir dans notre Histoire.

 

Et, par ailleurs, « sagesse » populaire n’a pas tout faux, par ce signe de rejet de certains aspects extérieurs ostentatoires, visant au prosélytisme d’une religion souvent brutalement interprétée, irrespectueuse et discriminatoire.

 

Si notre pays offrait réellement toute liberté à chaque particularité de culte sur territoire suisse, il y a longtemps que les autorités m’auraient officiellement reconnu comme Grand Maître Argentiste, bras droit du seul et unique tout-puissant dieu Fric régnant sur Terre ; Et ne pourraient infidèles saisir sur salaire mes objets de culte. Croyez bien que j’ai jadis tenté le coup, donnant ma démission à la fabrique protestante.

 

Et, sous mes fenêtres, le long du Rhône, se consumeraient maints cadavres hindous, dont les cendres mal brûlées finiraient au long du fleuve, et ça lapiderait, couperait mains, pendrait et fouetterait à tous coins de rue.

 

Donc, bravo à vous d’avoir si honteusement voté ?!

 

Ali GNIOMINY

Commentaires

Le Conseil fédéral, le Parlement, les Églises et la Commission fédérale contre le racisme ont construit leur position autour d'un mensonge qu'ils doivent maintenant expliquer. Ils ont prétendu que l'interdiction des minarets viole la liberté religieuse et le principe de l'égalité. Or ce n'est qu'un mensonge qui met dans l'embarras ceux qui l'ont émis:

- Les musulmans n'ont pas besoin de minaret pour pratiquer leur religion, et bien que majoritairement étrangers ils bénéficient de toute liberté de culte en Suisse.. contrairement à ce qui se passe dans certains pays musulmans qui violent la liberté de culte des non-musulmans.

- Le principe d'égalité est respecté. Si quelqu'un ne veut pas avoir de clochers, il peut toujours lancer une autre initiative pour interdire la construction de nouveaux clochers... et le peuple décidera en toute liberté comme il l'a fait contre les minarets.

Il faut maintenant que ceux qui ont lutté contre l'initiative reconnaissent leur mensonge et fassent mia culpa... au lieu de continuer à nous casser les oreilles avec des arguments fallacieux.

Écrit par : Sami Aldeeb | 29/11/2009

*Ali, c'est la honte pour la Suisse ?

Non, vous pouvez prier comme jusqu'à présent. J'ai écrit dans le Temps: Prier oui, mais sans minarets.
Donc priez, priez pour ... la paix dans ce monde et non pour la domination de ce monde !

Alors la honte ? Il ne manque plus que nos 7 sages à Berne, C. MinàRey en tête, déclarent au Monde: "Allah, pardonnez-leurs, car ils ne savent pas ce qu'ils font !"

Écrit par : Etoile de Neige | 30/11/2009

*Ali, j'aime bien arc-en-ciel, le signe de l'espoir, de la tolérance et de la paix !

Écrit par : Etoile de Neige | 30/11/2009

*Ali, vous devriez intervenir chez Kadhafi, puisque vous semblez être un grand copain pour qu'il nous fasse un cadeau de Noël. Nous ne sommes pas exigeants, seulement l'envoi de 2 petits otages, nourris et logés actuellement à Tripoli.
Ainsi, il pourrait peut-être planter sa tente au pied de la Parsenn à Davos en janvier prochain.

Écrit par : Etoile de Neige | 30/11/2009

Bien chère Etoile de Neige, désolé de vous dire que vous avez tout faux, je suis l'un des très rares courageux à oser critiquer vertement les aberrations islamistes. Lisez-moi plus attentivement. Evidemment, mon caractère profondément éclectique, pacifiste et tolérant, malgré la dureté légitime de certains de mes propos, m'a poussé à conseiller le Non à l'initiative anti-minarets, pour éviter les sanctions, critiques et attaques disproportionnées arrivant à l'encontre de notre pays. le OUI l'a emporté, tant pis et tant mieux quelque part. Personne n'a entièrement tort ou raison dans ce genre de vote.

De plus, inutile de projeter votre islamophobie à mon encontre, je n'ai d'Ali que le jeu de mot avec GNIOMINY, aussi loin que remonte mon arbre généalogique il ne compte que des suisses et suissesses de souche mais je n'en suis pas plus fier pour autant, ni bien au contraire. Quant à Kadhafi, voyez sur les pages suivantes qui fut le premier à lancer un appel en arabe pour libérer les otages et à envisager un décompte quotidien des jours de captivité. Le DFAE ayant déconseillé quelques jours plus tard ce genre de décompte je ne lai pas poursuivi, craignant de nuire ainsi aux otages. Mieux encore, j'ai deux textes en réserve de propositions de plaintes et actions envisageables au niveau international contre la Libye, mais ne les publierai en tous cas pas avant la libération des deux suisses.

Donc, svp, avant de me traiter d'ami des tyrans apprenez qu'un authentique suisse de mon genre ne se lit jamais qu'au premier degré.

Bien cordialement

P.S. J'ai pris la photo d'arc-en-ciel au Brésil, à l'endroit même où je fus pris en otage durant des heures, avec navaja sous la gorge et révolver sur la tempe. Sans pour autant être atteint du syndrome de Stockholm et me mettre à aimer les preneurs d'otage, croyez-le bien.

Et merde Ali GNIOMINY

Écrit par : Ali GNIOMINY | 01/12/2009

*Bonjour Ali, je dois malheureusement maintenant m'absenter quelques jours, voir si à la montagne en Suisse la neige est toujours aussi blanche ! Je reprendrais volontiers le dialogue avec vous !

Écrit par : Etoile de Neige | 02/12/2009

Bien chère Etoile, je vous souhaite un merveilleux séjour tout près du firmament, sur les neiges jadis éternelles. Revenez-nous en superbe forme et, si vous passez par Davos, veillez à ce qu'un emplacement soit réservé pour planter bientôt une tente. Nos autorités auront sans doute enfin l'idée d'inviter certain tyran et sa clique pour les arrêter sur territoire helvétique, les motifs ne manquant pas, et les livrer à la Cour de La Haye.

Bien cordialement

Ali GNIOMINY

Écrit par : Ali GNIOMINY | 02/12/2009

Les commentaires sont fermés.