GLOIRE À LA VERSATILITÉ DU MONOPOLE INFORMATEUR

Honorons en chœur le bon Eddy O’Press (english pronunciation, please) séparé de nous par une imposante barrière de röstis, conteur unique de boniments quotidiens, doux papa de tous, se préoccupant de filtrer à sa manière ce qui pourrait à ses yeux heurter notre sensibilité, prenant soin de retenir ou distiller l’information en fonction du climat ambiant, porteur ou non.

 

Ainsi, lûmes-nous jadis que les apprentis-sorciers du Cern, négligeant  4% de risques d’évaporation trop lente de quark, le cas échéant aspirant laminant désintégrant pour le moins la galaxie, étaient victimes de terrorisme en interne, d’anodines défaillances diverses et informatiques graves, etc, .. puis nous apprîmes en fin de semaine passée que le Kraken de Higgs avait redémarré, mais que durant quelques semaines les faisceaux ne feraient que se croiser sans se percuter.

 

Cerise Suprise sur le gâteau du jour. Des collisions s’enchaînent à nos risques et périls depuis 24 heures, et les enchères montent, il s’agit de pousser avant Noël jusqu’à 1,2 TeV, histoire d’écraser d’entrée les minables du Tevatron américain qui détiennent le record à 0,95 TeV, les pauvres ploucs, alors qu’en moins de trois ans, nous serons particules éclatées ou les meilleurs, avec 7 TeV sur faisceaux agglutinant carrément 3000 paquets de 100.000.000.000 de protons. Na!

 

Pas de quoi s’en faire: La sécurité, nous assure bon papa Eddy couvrant les festivités, était  3000 fois moins efficace il y a un an, avant le premier accident. Restons songeurs sur les avancées fulgurantes de la science et muets comme carpe diem sur la valeur accordée à notre vie d’insectes Cernés, pris au piège hypothétiquement apocalyptique de la taupinière, ne labourant utilement que le jardin d’Eddy et confrères étrangers.

 

Puis, à quoi bon donc répéter qu’il est par essence imprudent de provoquer des effets inconnus, défiant toutes lois de la physique, que la théorie de la relativité, alliée à celle des cordes et du quantique en général nous permettent déjà une connaissance satisfaisante de l’origine de l’univers; En tous cas je m’en contente, en ma quête aux raisons et incidences des fréquences de la chimie universelle fondamentale. Mais chut, Papa Eddy n’aime pas que l’on égale ou critique ses patrons.

 

Il préfère que l’on chante nos blanches montagnes. Tiens, justement, à ce sujet, combien ne nous avertit-il point dernièrement des effets néfastes d’engins, dégageant abominable quantité de gaz à effet de serre, type aérosol, attaquant directement la couche d’ozone?

 

Et voici que papy Eddy offre une publicité formidable à un honoré  industriel suisse, se  constituant incommensurable fortune en vendant des kyrielles, à Dubaï et ailleurs, de ces mêmes canons à neige.

 

Ah, qu’il est réconfortant de sentir une ligne éditoriale sûre et stable, invariable à travers toutes tempêtes, fidèle à la tradition journalistique un brin gauchiste. Quel bon papa qu’on a là, soucieux de notre sommeil, ne manquant jamais de renouveler son répertoire d’histoires.

 

Bonne nuit les petits.

 

 

Ali GNIOMINY

Commentaires

  • Neige à Dubaï ? Qui l'aurait imaginé? Pas étonnant que l'émirat soit ruiné, pour le plus grand soulagement de la couche d'ozone.

Les commentaires sont fermés.