REJETONS NOS REJETONS ET STOP AUX DOUBLONS

Alors que des cabines du téléphérique d’Aminona furent recyclées, et servent de fumoirs à l’extérieur du restaurant des Halles de l’Île, quarante lieux d’allaitement sont à grands frais aménagés au centre ville. Pourquoi pareil gâchis? Ne lisions-nous dernièrement qu’il convient de stopper la prolifération anarchique de marmots dans le monde? Et personne n’a pensé qu’il suffit de les allaiter dans ces cabines enfumées pour régler le problème?

 

Soyons objectifs, les gosses sont toujours plus mal élevés, bénéficiant de tous les droits et exemptés (bientôt) de tous devoirs, et protégés de plus contre de petites tapes méritées, n’ayant pas tué des milliers de générations précédentes, générations devenues ainsi mieux préparées à supporter les coups de la vie.

 

Interdisons plutôt la cruelle fessée administrée annuellement aux adultes par papa fisc et mère indigne assurance. Fessée rendant les victimes toujours plus agressives, sournoises et menteuses. Halte aux châtiments encore pour elles.

 

Fort heureusement, solutionnant le pullulement de chiards, nous vient d’Amérique la méthode Claude François, consistant, lorsque le gamin ne veut pas prendre son bain, à appeler l’agent Taser qui, expérience faite, jettera le gosse dans l’eau avant d’utiliser l’appareil.

 

Vive le progrès.

 

Bernard HYVIST

Les commentaires sont fermés.