16/11/2009

FLASH-MOB D’UNE DURÉE DE QUATRE ANS POUR GENÈVE

Quatre ans de blocages et d’élitisme intensif supplémentaires, sous le joug d’une double majorité conservatrice. Et ce n’est pas encore demain que sera enfin rendu obligatoire le contrôle systématique de la validité des diplômes de cadres en Suisse, au moyen du système Prooftag (authentification par code à bulles, impossible à falsifier). Vont continuer à proliférer les engagements entre incompétents de haut rang, dont les imitations de titres sont achetées encore plus facilement que ne l’étaient, il y a vingt ans, les faux permis de conduire de pays voisins.


S’y opposeront évidemment les puissants concernés, sous prétexte que la mesure ne fera pas diminuer le chômage. C’est vrai, les centaines ou milliers d’escrocs chefs, du petit responsable de rayon jusqu’aux plus hautes sphères du Privé ou de l’Etat, pris en flagrant délit, alors que les diplômes qu’ils avaient présentés ne pourront être authentifiés au moyen du Prootag par l’Etablissement d’où ils sont censés provenir, seront licenciés sur l’heure et amendés, puis simplement remplacés par des chômeurs réellement compétents pour le poste et au bénéfice de vrais titres. Peut-être qu’alors de véritables solutions à l’insécurité de l’emploi seront trouvées? Ainsi qu’un équilibrage des salaires?


Encore faudra(it)-il pour cela qu’existe un tout petit reste de souffle de gauche encore non étouffé, ou ne s’étouffant seul, pour (m’aider à) lancer l’Initiative en ce sens. Cependant, en une contrée où moins de la moitié des citoyens vote, permettant ainsi que devienne majoritaire (pour protéger le peuple contre les dérives de l’extrême droite) … la droite bourgeoise … qu’espérer de bon? Sinon demander l’asile politique en Libye, pays ou les otages le sont au grand jour.


Le pire dans cette gueule de bois électorale, c’est que j’aurais été tout aussi mal si cette lâcheuse gauche actuelle avait été majoritaire. Lisant le Sieur Minet dimanche vers midi, j’avais entrevu des prévisions « idylliques » en la circonstance, trois de chaque côté sans extrémisme et Me Poggia en médiateur. C’eût été la première fois que me satisfasse le résultat d’un scrutin. Le rêve s’est très vite estompé par l’avancée du concept de SERRURITÉ (voir chroniques successives) de Mme Rochat, qui plût plus aux « jeunes » voix.


Heureusement, le bas peuple dispose au moins de plein de cuculture pour se distraire, c’est souvent la Ventoura dans le quartier de Toulmonde, son savoir lui fera gagner neuf points sur dix, c’est presque sûr, mais jamais, ô grand jamais il n’échappera à la scandaleuse question, introuvable pour des millions de personnes, qui exemptera l’organisateur d’attribuer l’enjeu financier.


Le Tapis rouge sera déroulé en les foyers du lundi au jeudi à 18h40, en l’honneur des efforts intellectuels intensifs que nécessite ce jeu, particulièrement celui de l’animateur enjoué consistant à rester le plus visiblement possible coûte que coûte dans les temps, tout en improvisant vite et juste. Le score à l’avantage du jeu est pour l’heure de 1743 à 8.


Et puis, surtout, il y a les flash-mob, ces mouvements immobiles de foules. Les flashmobbers luttent contre le mobbing, sans doute; ils ont bien du boulot; en se réunissant à un certain endroit pour rester figés un certain temps. Quel goût, fêter l’immobilité dont nous souffrons tous tant .. !


Ouah, le pied, se dit pourtant le bon peuple! Quidam ne peut s’empêcher de fantasmer sec, toujours un peu cochon. - Juré que je le fais, je passe la main dans le slip de la personne figée qui me plaît le plus et l’embrasse! – On va voir la force de ses convictions en matière d’immobilisme!


Allez, Mesdames, ne faites pas vos timorées, jurez que vous êtes l’une des rares à ne jamais avoir pincé de parties de garde sur le parvis de Bukingam ou du Vatican!


L’hypothétique baffe ou aventure que récolterez, pour avoir pincé l’immobilisme d’une droite figée sur ses positions en vaudra certainement la peine.


Ali GNIOMINY

Commentaires

Aujourd'hui ce genre de discours un peu raide semble décalé car la gouvernance pour résoudre les problèmes majeurs va se faire avec toutes les parties prenantes pour justement éviter les blocages politiques.

Écrit par : demain | 17/11/2009

Les commentaires sont fermés.