13/11/2009

GENTIL, LE LIEN, GENTIL ! NON NON, IL NE MORD PAS TROP

Un lien de douceur .. a l’ordre de circuler, en ce Jour Mondial dédié à la Gentillesse. Comme c’est mignon!


Ayez vite la gentillesse d’arrêter de nous faire chier avec vos 365 Jours dédiés, tour à tour, au sort de la fibre de bois dans une feuille blanche, à la protection de la dignité des fourchettes, discriminées par positionnement erroné sur la table, ou au Jour de pensée émue pour les Q-Tips, honteusement salis et abandonnés après usage; ça devient franchement ridicule, et démolit l’impact de Jours dédiés au soutien pour des causes à caractère d’urgence réel.


A quand le jour férié, célébré en mémoire aux victimes suisses de l’absence d’assistance, conseil et défense, lors d’actions en contestation de l’inexistence de la créance, actions en responsabilité contre l’Etat, ou lorsqu’il s’agit de faire cesser flagrantes atteintes illicites à la personnalité, la santé, les finances, … la carrière d’esclave des décisions arbitraires de justice défaillante et de cyniques taxateurs, aveuglément au service du criminel capitalisme débridé mondialement accusé; justice donnant obligatoirement gain de cause au géant disposant d’étages d’avocats, payés par les contributions pour sa vicieuse défense, écrasant sans peine très légitimes arguments, mal formulés en langage ogre, vu l’absence de courage caractérisant tous imbus du Barreau traducteurs locaux.


A quand un Jour annuel de refus de la torture étatique consistant à exclure impunément, dévaloriser, diffamer ainsi trop compétent fonctionnaire, maintenu depuis plus de deux décennies, pour raisons exclusivement politiques, au même minable statut, sans la moindre augmentation ou amélioration de situation acceptée par certain comité formellement sommé de s’expliquer, esclave voyant année après année diminuer et disparaître même les prétendus avantages du métier.


A quand le Jour annuel du Pardon à l’inhumanité que représente la fabrique genevoise et helvétique de working-poors, imposant les travailleurs sur ce qu’ils ont prétendument gagné, alors qu’en vérité le rapace le plus abscons et secret a tout saisi sur salaire, treizième salaire, revalorisation du mauvais coût de la vie, tout ce qui dépasse le misérable minimum vital laissé; sans modification depuis des années malgré l’augmentation du coût de la vie; Minimum duquel l’asservi à prétendues « dettes » envers la mafia bancaire d’une époque en jugement, et au « retard de contributions » à sens unique, pour le versement desquelles le saisi n’a jamais bénéficié de quoi que ce soit lui revenant, paraît-il destiné à favoriser les domaines en lesquels il excelle .. Minimum duquel d’absurdes acomptes provisionnels sont censés pouvoir être déduits.


Saisi à vie grâce à pitoyable imposition farfelue, d’environ par 8'000.- par an, (à 30'000.- comme cela m’est arrivé lors d’un refus de déclarer quelque chose au bénéfice de telle monstrueuse supercherie), 8000.- à déduire de minimum létal duquel il convient déjà de retirer quantité de frais, médicaux non pris en charge, (preuves en mains trois fois supérieurs au barème maximum du calcul du minimum), primes RC-ménage, (pas d’assurance-vie ou IIIème pilier, le Reich vous obligera à annuler la police dès que le charognard aura gagné la partie et obtiendra de ses alliés la saisie). Sauf si vous y échappez, bien entendu, si, malgré les arrestations effectuées au sein de l’administration déléguée, se pratique encore le paiement de 10'000.- pour avoir la paix définitivement, comme ce me fut jadis, ainsi qu’à des proches, proposé.


Mis devant l’impossibilité absolue de payer ces impôts avec un minimum déjà insupportable, vos saisies ne feront que rattraper lentement les retards d’années précédentes, les impôts d’un an passeront à leur tour en premier plan en saisies, (avant même les voleurs de l’assurance-maladie de base, dont il vous est interdit de changer, assurance qui me coûtera l’an prochain 140.- de plus par mois que la moins chère), et impossible de savoir quand et comment sont répartis les remboursements aux créanciers, qui s’accumulent au fil de trop de privations, ni à combien s’élève exactement la dette à une certaine date. Ce sera toujours très approximatif, avec surprises d’après-coup possibles, ou il vous faudra vous faire représenter par Caritas ou le CSP pour négocier le rachat d’une énorme dette totalement artificielle, qui serait réglée depuis des années sans le système fiscal de renouvellement automatique de la dette des travailleurs, seuls les parasites fainéants restant dispensés d’impôts à déduire du même minimum létal; Cherchez la juteuse erreur... Ces saisies arbitraires occasionnent des frais démesurés prévus pour payer le salaire de collabos à la plus infâme des arnaques légales contemporaines, ou presque, (vous la découvrirez avec facture à neuf zéros que les Instances supérieures à celles d’ici les forceront à rembourser aux lésés, si je suis poussé à la sortir un jour de la boîte à scandales et gigantesques escroqueries où elle fulmine), … et ainsi de suite. C’est gentil de ma part de vous divertir avec si joyeux sujet, non?


Jour annuel de la future réparation de cinq millions de francs, accordée au lésé pour torts causés par association de malfaiteurs ayant brisé sa carrière et santé, discriminé gravement tel efficace travailleur par multitude d’attitudes méprisantes, d’actes malveillants et refus systématiques d’arrangement équitable.


Voici des Jours annuels à commémorer. Sans oublier le 15 novembre, Jour annuel de pantalonnade électorale, où des articulés pantins, valets de seul pouvoir économique sont timocratiquement choisis, en fonction du fric détourné d’un but utile, à disposition pour publicité mensongère: Guignols de tous bords qui continueront dûment à leur manière à ne donner aucune suite aux lettres recommandées, avec ou sans accusé de réception.


Jour annuel de Honte cantonale, d’élection de vassaux de l’élitisme le plus abject en force et vigueur. Jour de lutte contre l’agression politique pratiquée depuis des décennies au détriment d’une Valeur culturelle et philosophique notoire. Voilà qui sera bien plus adéquat!


L’ai-je bien descendu? Fus-je assez gentil? Je puis l’être plus encore, vous parler en détail de ce temps où tout se recyclait avant l’heure+ et fructifiait sauvagement, mais ne souhaite que vous vomissiez dans l’urne ce week-end;


Avez-vous suffisamment compris combien je suis décidément bien trop gentil?


Tout le monde il est beau à vous aussi & Happy gentle’s day to you



Nom :  Ali GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.