LE JEU EN VAUT-IL LA CHANDELLE PAR LES DEUX BOUTS?

OUF! Monsieur le Procureur n’agit pas, ne dit rien. C’est bon signe pour le CERN et ses aventuriers. Preuve que la Justice, à juste et fort averti titre, ne se soucie guère du proche redémarrage de grand collisionneur (possiblement risqué pour la planète entière à plus ou moins brève échéance, selon certains savants), ne se préoccupe aucunement de la remise en jeu du tuyau de la course à la maîtrise périlleuse des lois antimatérielles.

 

La suspicion de terrorisme interne, les fâcheux incidents (à très incertaines incidences) survenus, les gamineries sans peine forçant la sécurité informatique des amateurs responsables du Cern.. ne sont pas des éléments susceptibles de pousser M. le Procureur à songer à préserver, sur et sous le territoire genevois au moins, la vie des assujettis, à qui l’Etat doit protection, aide et assistance en cas de danger réel? Ça me rassure beaucoup.

 

Certes, seulement quelques pourcents de risque, pour exemple: qu’un quark trituré, disséqué, ne s’évapore trop lentement jusqu’à ce que re-Bang; Pas même assez pour compter sur les doigts d’une main, que ces risques sur cent d’être aspirés, broyés, pulvérisés instantanément ou plus lentement. Mais avec la poisse que la Terre se paie ces derniers temps …. !

 

Nous sommes donc bien forcés de vous faire confiance, qui faites confiance à qui fête consciencieusement la Science, en s’approchant chaque jour un peu plus de l’Explosion Première; De ses cohortes de Cordes et de son quantique expansif, moulé par le poids des subtiles interactions, relatif Univers à ne point tant physiquement chatouiller à mon avis. Mais que peut faire, de toute manière, un petit Procureur cantonal face à tant de nations et de milliards concernés? Soyons une dernière fois réalistes.

 

Oncques ne suis ainsi vil obscurantiste, ne me souviens d’avoir déjà d’antan tant tancé ces sérieux essais, mais c’est que ça a pris une autre tournure, on se vautre en procédures alors que là-dessous ça joue dur aux gros sous sur notre vie et sans demander notre avis.

 

Avec mes empressés respects.

 

Nom: Ali GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.