08/11/2009

DU RIKIKI DE LA POSTÉRITÉ

Certains, suivez mon regard intérieur, courent, leur vie durant, en quête de Reconnaissance et Postérité. Ne vivent que dans le but de laisser une trace honorable sur le Grand Livre de l’Humanité.

Stupide gâchis d’énergie! D’ici à peine quelques milliards d’années, le soleil aura si bien rougi et grossi, par manque d’hydrogène intérieur et explosion de celui-ci à l’extérieur, que cet astre vénéré aura incinéré la Terre jusqu’à sa dernière poussière.

Et mes Œuvres alors? Ou ma descendance? Vous dites-vous! Qu’en restera-t-il? Qui donc applaudira encore mes efforts et mérites? À quoi bon soigner tant l’héritage à laisser à si grabataire Postérité, dont l’espérance de vie est d’à peine cinq mille ans; Et encore, à partir de quelques milliers d’années l’auteur s’estompe, qu’il s’appelle Gilgamesh, Homère ou le principal scribe de la Bible, nul ne sait plus qui a vraiment pondu les bribes retrouvées, et cet auteur rentre dans l’anonymat légendaire.

Cinq mille ans, un ridicule laps de temps, et des milliards d’années haineuses qui s’écouleront impunément sans le plus petit souvenir de l’immense génial Moi? Compatissez, bordel! Moi qui tant me dévoue et tout ça et tout ça pour laisser impec témoignage de toute la petitesse politique à toutes les grandeurs de l’âme humaine, voici que l’espace publicitaire qui m’est assigné durant la projection universelle est ridiculement restreint. Injustice flagrante!

Génies humains, mettons-nous en grève de notre incommensurable modestie et refusons de léguer plus de trésors à une si insignifiante et furtive, si quelconque Postérité; visons plutôt, comme les terroristes du CERN, à secrètement laisser un souvenir dans l’univers pour plusieurs millions d’années au moins. Agissons en vase clos, en lequel ont carte blanche des intégristes, et sans fournir de comptes à nos futurs millions de victimes. Redémarrons les essais d’un appareil possiblement saboté, susceptible d’anéantir notre galaxie, et foulons-nous ensuite du traditionnel entrefilet: Un essai d’apprentis sorciers à eu lieu le week-end passé, si vous lisez ceci c’est que, cette fois-ci encore, aucun quark ne s’est heureusement évaporé trop lentement ….

Mais … Moi … ce que j’en dis … En désespoir de cause: Top là, va pour la mini à six mille ans. Je ne tiens pas à avoir eu tellement raison dans mes avertissements que ma postérité doive durer plus.

Ali GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.