02/11/2009

T.P.G. – Trajets Promis Gratis! RESQUILLEZ AUTANT QUE LE VOULEZ

Prenez vos cahiers, chères petites têtes blanches (devenues ainsi pour cause d’énervements avec les Transports Publics Genevois) nous allons rechercher, dans un contexte précis, où se trouve le sujet, qui donne son sens à une phrase.

 

Soit un bus TPG. Véhicule particulièrement polluant, de par l’incivilité de son chauffeur, obligatoirement atteint du sympathique tic du pied enfonçant la pédale de démarrage, précisément à la seconde où, en nage, la langue pendante, vous allez presser le bouton d’ouverture des portes. Naturellement, la terre bourrée de chimie collée sous votre soulier se détachera sous le choc avec la carrosserie, dont la peinture ainsi arrachée laissera choir son plomb à même la voie publique. Pollution à bannir.

 

Celle de l’incivilité à la base de cette contamination, ou la pollution résultant de la rage du client? Où est le sujet? Voilà pour l’exemple. Passons aux choses sérieuses.

 

Attendez qu’arrive une meute de contrôleurs. Laissez-là entrer dans un véhicule, dans lequel vous montez également, veillant à ne surtout pas avoir de billet valable sur vous. Foncez résolument vers le plus proche prédateur, faites un profond effort d’arrogance et crachez-lui: -Veuillez présenter votre titre de transport, s’il vous plaît!-

 

L’énergumène éberlué rétorquera: -Vous voulez faire le malin? Votre billet-! Répondez: -Monsieur, j’exige, en ma qualité de client roi, soucieux d’équité de traitement entre les voyageurs, que vous me montriez ce qui vous autorise à emprunter ce véhicule au même titre que le commun des voyageurs-? L’interloqué interpellé vous montrera son badge, ses diverses preuves du fait qu’il est adéquatement engagé par les TPG.

 

Vous descendrez ensemble, régler le différent à la station suivante. Entouré par le cheptel entier, vous le ferez alors lire, ou lui lirez, ce qui figure en premier plan sur les nouvelles bornes d’infos, aux principaux arrêts:

 

Les contrôleurs de titres de transport sont les garants de l’équité de traitement entre les voyageurs. Ceux-ci ????? doivent acquérir un titre de transport avant de monter ….

 

Incapables de vous fournir le titre adéquat, garants de l’équité de traitement entre les voyageurs, les contrôleurs et ...euses seront pris en flagrant délit et par vos soins dénoncés. Vous aussi d’ailleurs le serez, pour avoir été sans titre le contrôleur des contrôleurs, mais au moins vous aurez bien ri. Et appris aux TPG à mieux désigner le sujet principal de leurs propos, en remplaçant : -ceux-ci- par –ces derniers- … De toute manière avec les TPG on est toujours pris pour le dernier des derniers.

 

 

Ali GNIOMINY

Commentaires

Visiblement, les tpg maîtrisent mieux que vous les règles de la grammaire française: en ce qui concerne les pronoms démonstratifs, "celui-ci" ou "ceux-ci" font référence au substantif le plus proche dans l'énoncé, alors que "celui-là" ou "ceux-là" reprend le substantif le plus éloigné. Ainsi:

"Je préfère nos produits français à ceux qui viennent des Etats-Unis. Ceux-ci n'aident pas beaucoup notre économie nationale, mais ceux-là, oui."

Si vous le souhaitez, vous pouvez trouver à la page http://facweb.furman.edu/~ballen/fr22/hotdemon.htm un exercice interactif qui rafraîchira vos connaissances.

Quant aux contrôleurs... je pense qu'il vaut mieux voyager de toute manière avec un titre de transport valable, car sinon, c'est de la fraude. Je ne pense pas que vous demandez leur permis de conduire aux policiers qui vous contrôlent sur la route, donc...

Écrit par : Henri | 02/11/2009

Certes, d'accord avec vous, merci pour la leçon. Mais l'attention portée en premier lieu sur les contrôleurs laisse facilement un doute au début de la seconde phrase, vite dissipé. Il s'agissait juste pour ma part de faire un brin d'humour grinçant dont j'ai le secret, dirigé indifféremment en direction de tous bords et côtés quand ce n'est contre moi-même. Vrai que mes titres sont accrocheurs, c'est la règle du jeu, mais je n'ai personnellement rien à reprocher aux TPG si ce n'est l'incivilité décrite, et n'appelle aucunement le bon peuple plein d'humour à la resquille, il en conviendra. Au contraire, la fin dit bien que tel resquilleur sera amendé. Tant mieux pour les finances de l'entreprise si des lecteurs suivent ce qu'ils auront été assez bêtes pour comprendre et se jettent dans la gueule ... ô pardon. Non, Monsieur Henri, qui êtes sûrement des TPG, je n'ai rien d'un affreux vandale resquilleur, je fus usagé quotidien du tram 33 quand Brel était à Cointrin, ai habité 15 ans face au dépôt des tramways, n'ai jamais ni gribouillé ni sali ni brisé, pensez si je les aime et connais, ai bientôt croisé deux générations de conducteurs et contrôleurs. J'y tiens à vos coucous mais estime qu'avec ce que Genève abuse de tous côtés du bon peuple, la moindre des choses serait de lui offrir des transports gratuits.

Cordialement

Duc Alembourg

Écrit par : Duc ALANBOURG | 02/11/2009

Qui pourrait lancer une initiative pour allonger le temps de transport car 3Frs (plein tarif) pour 1 h de transport, c'est simplement pas possible car entre l'attente pour le bus, le trajet avec les nombreux embouteillages et arrêts, si vous faites le trajet avec le bus 8 par exemple, de l'OMC à Veyrier, vous n'êtes pas certain que l'heure suffise. Les usagers doivent obtenir un minimun de 2 h pour le même prix

Écrit par : sirène | 02/11/2009

Voilà un chant de Sirène qui ne comporte aucun traquenard. Merci et bravo pour cette excellente suggestion. Vrai qu'on couillonne allègrement le bon peuple jusqu'à certaines limites à ne pas dépasser. TPG à 1.- l'heure! Et sur l'heure! C'est à scander prochainement. Je ne puis toutefois lancer l'initiative, par trop occupé par mille autres combats. Mais suis de tout coeur avec vous en ce sens. Bien cordialement.

Écrit par : Ali GNIOMINY | 06/11/2009

Les commentaires sont fermés.