ÊTES-VOUS AUSSI MALADE D’AVOIR PRIS UNE CAISSE ET DE NE POUVOIR VOUS EN PASSER?

Non non, parfaitement abstinent depuis 11 ans 1 mois 8 jours et 3 heures 17 minutes exactement, sérieux, je ne parle pas d’alcool, mais d’escroquerie de haut vol: Prime mensuelle d’assurance-maladie saisie directement sur salaire. La Caisse en question met souvent bien plus d’un mois à me rembourser sa participation aux frais médicaux, me cause ainsi des problèmes avec les médecins attendant leur dû, ma cotisation saisie me coûte près de 100.- de plus que celle de l’assurance de base la moins chère et j’ai l’interdiction d’en changer tant qu’il y a du retard dans les primes. À qui profite ce crime?

 

Suis-je esclave et jouet de (paraphrasant ainsi la sublime métaphore de Me Poggia) la pire des putains introduites dans le couvent?

 

Et pourquoi n’entend-t-on jamais parler dans les médias de l’interdiction de changer de Caisse-Maladie? Semble-t-il même si l’on n’a qu’une seule prime de retard.

 

Pourquoi, aussi, ce flou législatif permettant à une Caisse de verser les prestations dues quand bon lui semble, de nombreuses semaines après réception des factures médicales? Sans que l’assuré ne touche le moindre centime des intérêts engrangés par l’assurance, sur l’argent laissé en banque alors qu’il devrait depuis longtemps être en main de l’assujetti.

 

Aussi: Allez savoir pourquoi j’apprécie si particulièrement cette phrase de Goethe, resurgie sur un mur de mon quartier: - Nul n’est plus profondément esclave que celui qui se croit faussement libre -

 

Bref, personne de responsable, comme de coutume, ne répondra à mes questions. A quoi bon les poser.

 

Pour la peine, je vous inflige ce poème du 03.07.2007, sans remède existant.

 

LAMAL A DIT

 

Tu seras, Suisse,

exclu de soins,

oint

par les « huiles »

de jets de « tuiles »

et appauvri

par ces pourries,

……….

Tu seras d’huis-

siers si aisément jouet

si n’as

(voyez la rime, ouais)

payé la prime

………

car Lamal hisse

vers les cimes sans centimes

son éthique

famélique

……..

tu auras, Suisse,

Lamal habile

entre les cuisses,

Lamal venue

te laissera nu !

………

Stop à salope

de suspension de prestations de base

sentant le gaz,

votée par membres austères

de Chambres parlementaires

 

 

Lamal Editions -Genève, le 3 juillet 2007

 

Ali GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.