20/10/2009

LES MOUTONS SÉPARÉS DU GROUPE ONT LES YEUX PLUS OUVERTS QUE LEURS CONGÉNÈRES CARESSÉS OU SE REPOSANT À L’ÉTABLE

Résultat d'une étude. Aussi: Les groupes sont constitués d’aveuglés, certes, mais moins stressés. Les séparés, moutons otages de grand méchant loup, par exemple, ont peut-être encore les yeux suffisamment écarquillés à la vue des ridicules ménagements diplomatiques et du fair-play déplacé que déploie le petit chaperon rouge et blanc, même se faisant croquer tout cru. Qu’ils aient bientôt les yeux rivés sur les bûcherons, faisant un détour chez le loup avant d’aller raser les sombres têtes de bois orientaux.

Ali GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.