Et cessez de répéter bêtement qu’un tout grand écrivain vous est né ...

... Il est déjà presque mort des atteintes de votre feinte indifférence.

Commentaires

  • Bonsoir cher écrivain,
    Mon humble opinion, sans vouloir vous vexer, est que l'artiste crée par besoin de créer. Parfois il est compris (Beethoven) parfois pas (Schubert). Il ne crée pas pour obtenir de la reconnaissance, mais par besoin irrépressible de s'exprimer par les lettres, la peinture, la musique, ou autre.
    Donc ne vous découragez pas....écrivez, que les bloggeurs réagissent ou pas...ici, les gens aiment plutôt discourir, mettre leurs opinions et grain de sel....

    Peut-être n'est-ce simplement pas le bon endroit pour poster vos écrits?
    Ce que vous nous pondez est fort poétique, mais pour ma part, je trouve que cela se lit peu aisément sur l'ordinateur. Ceci explique peut-être le manque d'intérêt des bloggeurs pour votre prose.

    Bonne soirée!
    Et bonne continuation!
    Musicos

  • Merci l'artiste, question besoin ..de créer et du reste j'en connais un bout, croyez-moi. Et créer pour obtenir la reconnaissance, alors qu'on en dispose déjà très largement? dont témoignent les sphères les plus averties, rédacteurs, éditeurs, chefs-d'Etat, par nombreuses preuves d'appréciation de mes oeuvres. La reconnaissance pour mon travail existe depuis des décennies, mais mon message ne passe pas encore pour autant sur le plan des valeurs financières, trop riche et trop brûlant, trop actuel. Bien plus rentable de briser les ailes de l'auteur, le passer sous silence, le précipiter à sa chute et récupérer gratos post-mortem le notoire trésor artistique et philosophique qu'il possède. Mais ça change, vous le verrez ces prochains temps.

    Et vrai que le support blog.tdg.ch est rageant, question polices de caractères de nos billets, le texte écrit ailleurs, une fois collé en l'emplacement -nouvel article- change parfois, et apparaissent des mélanges d'énormes et petits caractères que je n'ai pas encore réussi à modifier, temps à perdre inutilement. Sur les originaux de mes textes les caractères sont choisis, parfois variés, j'en ai 14'000 selon le logiciel, en relief ou non, et ici le travail de plastique épistolaire est immédiatement bousillé.

    Mais n'ayez crainte, je ne "sévis" actuellement sur la TdG aussi que par le fait qu'il est temps qu'une injustice genevoise d'ordre bassement financier soit désamorçée. Qu'une atteinte à ma santé et ma réputation soit réparée. Je suis prêt, et ne demande que cela, à reprendre le fil d'inspirations dont regorgent les mètres linéaires de mes classeurs exempts d'irritant -moi je-, mais l'époque et la nécessité veut qu'une explication publique de dits responsables soit fournie, j'en suis désolé.

    En tous cas, merci encore, Musicos, pour le soutien et les conseils toujours bienvenus.

    Fort cordialement.

Les commentaires sont fermés.