22/09/2009

LUTTE ANTI-TERRORISME A GEOMETRIE VARIABLE

La place genevoise, nous dit-on, risque de perdre un fonds libyen de 5 milliards de dollars. Quoi de plus normal. Avec la crise à double sens, les moyens doivent manquer aux intouchables preneurs d’otages pour préparer de nouveaux attentats à la mode Lockerbie.

Evidemment les temps ont changé, plus question de bloquer en Suisse l’argent de dictateurs, comme du temps de Bokassa ou bébé Doc; Le secret bancaire ayant disparu .. il faudrait à présent donner en plus des explications sur les juteux bénéfices réalisés par nos banques avec l’utilisation de tout l’argent pourri.

Espérons malgré tout que la réputation d’extrême lenteur administrative suisse sera formidablement méritée dans la restitution de ce fonds; Qu’elle soit promise pour fin août d’une année ou l’autre et que la banque concernée ne tienne pas sa parole. L’intéressé principal désirant que l’on respecte ses principes.

Ali GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.