22/09/2009

ALLIEZ L’INTELLIGENCE DE LA TENEUR A L’ELEGANCE DE LA FORME DE VOS BILLETS, LA BLOGOSPHERE VOUS BOUDERA

Les statistiques de mes divers blogs sont limpides: chiffre + trois zéros de lecteurs chaque mois, parfois plusieurs centaines par jour, … mais très rarement un commentaire. Alors que les sujets que j’aborde courageusement et parfois en vers nous touchent inévitablement et concernent tous très directement. Il faut dire que le secteur est encombré, de plus en plus d’élus et de groupes d’intérêts communs ouvrent des blogs, à titre surtout propagandiste, et dédaignent superbement d’impérissables billets publiés sur le même support, les interpellant directement.

Ces restreintes célébrités de passage préfèrent (ab)user de la blogosphère, cette potentielle formidable plateforme philosophique, artistique, politique, relationnelle … exclusivement en qualité d’observatoire de popularité, voire de défoulement ludique, dévaloir à billevesées de gens aisés, gentils convertis à la bienséance prescrite en matière de tabous, plutôt qu’en tant qu’instrument culturel, éducatif, d’échange véritable, moyen de critique sincère et atelier de mieux-être humanitaire.

Peu de professionnels de mon genre parient sur le futur le la Littérature bloguéenne (j’éviterai soigneusement le néologisme blogatique, me souvenant d’un certain affreux Le Pen parlant en premier des sidatiques, avant que sidéens ne soit adopté), peu d’écrivains perdent de leur trop court et si précieux temps à réaliser que leur blogage est très susceptible de devenir un jour aussi mémorable qu’une correspondance entre Grands Anciens, aussi légendaire que d’aucuns Traités des plus Essentiels.

Peu de Penseurs encore ne craignent de jeter souvent des perles aux cochons … salissant des sites à l’accès public. En atteste le caractère ordurier « propre » à certains anonymes bestiaux commentateurs sévissant sur des billets de confrères/soeurs blogueurs/gueuses, dénoncés à juste titre. En revanche, jamais ne trouverez sur http://barondecuir.blog.tdg.ch ou alias de dénonciations qui ne pourraient être soutenues devant un Tribunal, de calomnie ou d’accusations infondées. Et je jure sur mon âme et la postérité bien avancée dont je bénéficie: N’ai jamais eu même l’idée de profiter d’un pseudonyme sur la toile ou de tout autre moyen pour salir, injurier ou blesser volontairement quelqu’un.

J’ai découvert avec surprise et rage les agissements de lâches sur le site tdg.ch et tiens à préciser que Baron Decuir n’a strictement rien à voir avec redbaron, et qu’un blog (non insultant) parlant d’extrême-centre, né bien après que j’aie créé le parti Railleur d’Extrême-centre, m’est totalement étranger. Mais peut-être que ma notoriété s’en trouve entachée et qu’en résulte l’absence de commentaires sur mes textes. Une dame ayant très bien résumé le mot d’ordre traditionnel à Genève, sur le site de Blondesen, au sujet des inconvenants ou supposés l’être suite à une atteinte à leur réputation: En substance: Pas de commentaire, pas de suite, pas de publicité, l’auteur se lassera. Source d’immenses injustices, mais efficace remède contre les véritables nuisibles.

En l’occurrence, M. J-F Mabut, qui me proposait de paraître dans les invités de la Tdg sous mon patronyme, connaît parfaitement l’identité d’Ali GNIOMINY alias Denis VAUSSUR alias Wallace-Horace Kilmérit, alias Baron Decuir, alias … et mon profil avec photo sur http://barondecuir.blog.tdg.ch décrit précisément pourquoi, par devoir de réserve professionnel, et déjà suffisamment victime de sournoises représailles, je suis contraint de conserver un relatif anonymat;

En résulte que mes chroniques sont cantonnées au fond du Tutti-Frutti, vite passées vite oubliées, et que malgré l’indiscutable qualité, jamais remise en question par quiconque, de mon esprit d’à-propos sur l’actualité, mon humour, ma poétique ou ma légitime hargne, jamais n’est reprise la moindre phrase dans –lu sur les blogs- ou ailleurs, jamais la plus petite allusion n’est diffusée au sujet de la démarche d’un remuant Penseur Majeur d’utilité publique à Genève.

Point de censure, non. Juste l’obligation formelle qui m’est signifiée, par le susdit très respectable employé d’ex-Edipress, de livrer mon patronyme en pâture au vulgus populum et pire, aux roitelets indignes me discriminant, leur offrant avant l’heure la possibilité d’essayer de me licencier, pour prétendu manque au devoir de réserve que représentent mes dénonciations publiques (pourtant pleines d’obligatoire retenue) des dysfonctionnements graves caractérisant mon employeur l’Etat de Genève. Et ce bien que le Tribunal fédéral vienne de statuer enfin sur la protection à offrir aux « gorges profondes ». L’habitude collégiale de détruire qui en sait trop ne se perd pas si facilement dans la cité calviniste.

En résumé, Adieu Monsieur Roger de Diesbach, merci et paix aux esprits rebelles! Qu’ils s’expriment librement enfin sur des blogs aussi, et que leur formidable Talent se perpétue et soit également reconnu sur ce support, que naissent de nouveaux Voltaire ou Rousseau exemptés de tracasseries trop genevoises.

Pour ma part, je ne suis pas un Génie, bien loin de là. En toute humilité je vous le dis: Je suis immensément plus que cela. Oseriez-vous en douter? Parlons-en.

Ali GNIOMINY

Commentaires

Et à part cela, comment va votre thérapie ?

Écrit par : Clyde | 22/09/2009

Bonsoir ...je vous encourage à continuer l'aventure du Blog...car nous sommes de voslecteurs...

et d'ailleurs,j'aime beaucoup votre plume...vore ton et votre ironie sont vraiment plaisants...

nous ne déposons pas de commentaires blogs dont nous partageons les vues... nos critiques se portent sur les autres...

avec mes meilleurs amitiés ! :o)

Écrit par : M.U.R | 22/09/2009

Ah ah ah, Clyde, croyez-vous vraiment qu'un seul psy au monde serait capable de prendre en charge quelqu'un qui a pareillement la grosse tête? Ou du moins qui feint à ce point d'être imbu de lui-même? Evidemment que l'auto-glorification est répugnante, énervante, insupportable, mais c'est la seule manière de faire réagir celles et ceux qui très réellement ne se prennent pas pour de la merde, mais considèrent ainsi l'ensemble de leurs "subordonnés". Vous seriez très étonné(e, me connaissant mieux, de constater à quel point je suis poli, effacé, serviable, peu râleur, apprécié de toutes et tous et modeste. Malgré l'immense bagage dont je dispose et le fait qu'aucune de mes affirmations écrites ne peut être démentie. Ce n'est pas de ma faute si j'ai grandi parmi les savants, fus béni en particulier par le Dalaï-Lama, correspondais avec mon admirateur François Mitterrand, ... etc etc .. je dispose d'une expérience de la vie à faire pâlir d'envie, de rage et culpabilité mes plus talentueux ou engagés contemporains... Donc, notoirement discriminé, je contre-attaque comme le puis, avec les armes touchant mes adversaires, en insistant lourdement sur ma "supériorité" face à leur injuste mépris. Je défie d'ailleurs formellement tous les Procureurs, Rédacteurs, Editeurs, Conseillers .. de relever la moindre exagération ou affabulation dans ce que j'affirme. Au contraire, je tais et tairai sans doute toujours, sauf s'il m'arrivait malheur, auquel cas les dossiers seraient automatiquement révélés, certains scandales susceptibles de ruiner l'Etat de Genève, à coup sûr condamné à restituer les milliards dont il est question. Eh oui, cher Clyde, de conséquents bonis me sont dûs, et je supporte de vivre avec bien moins que les assistés du canton, pour que le peuple genevois qui n'est pas responsable des agissements ignobles de certains de ses dirigeants n'ait pas à subir durant des années, à cause de ma légitime dénonciation formelle, les conséquences d'un nouveau désastre financier, juridique et médiatique. Très humblement vôtre. Ali GNIOMINY

P.S. Merci aux gens de M.U.R. pour leur commentaire d'encouragement qui me touche beaucoup.

Écrit par : Ali GNIOMINY | 23/09/2009

@Clyde

Sur ce coup, l'attaque est basse et n'agrémente en rien le débat.

Que reprochez-vous à l'auteur de ces notes?

Développez un peu, argumentez.

Vous vallez certainement mieux que sa non?

Écrit par : M.U.R | 23/09/2009

CLYDE EST UN TROLL...????

Écrit par : M.U.R | 23/09/2009

Clyde au pied du M.U.R. à cause de mes bonis bloqués? Pas nécessaire, les ami(e)s, normal que mes textes, s'ils sont distraitement survolés, semblent être issus d'un dingue, trop différents de ce qu'on lit généralement et trop longtemps escamotés. Inutile de faire dérailler plus les trolls imbus ... Bien cordialement.

Écrit par : Ali GNIOMINY | 23/09/2009

Maurice-Karl-corto-brunette ... et apparemment Clyde. A quand Bonnot ?

Écrit par : Santo | 23/09/2009

C'est l'heure de vos médicaments. Aller, on est gentil.

Écrit par : Sophie 13 | 23/09/2009

Clyde est souvent de bonne discution se qui me fait penser qu-il s-est certainement fait usurper son pseudo par le même troll qui se fait appeler Sophie 13.

Jugements à l'emporte pièce, petites phrases méchantes tout y est pour faire fuir les gens serieux de cette plateforme.

Mais qui aurait interêt à salir la plateforme tdg et certains journalistes citoyens qui y tiennent un blog?

a méditer pour trouver le coupable.

Sans doute sommes nous trop bon et que cela provoque de la jalousie dans le milieu des plateformes concurente.

Écrit par : M.U.R | 23/09/2009

Ou peut-être le team TDG a decouvert que les Troll étaient des personnes politiques qui ne supportent pas les attaques et la remise en cause de leur politique.

C'est peut-être pour cela qu'il y a un silence concernant l'origine de ses commentaires diffamants et que M.Mabut se fait disctret sur cette problèmatique.

Sur ces mots bien à vous tous...

Écrit par : M.U.R | 23/09/2009

Non, non, mon pseudo n'a pas été usurpé.

J'ai lu quelques productions du Baron Decuir et je ne remets pas en doutes ses qualités. A le lire, je ressens une immense injustice, réelle ou ressentie, et cela attirerait plutôt ma sympathie.

En effet, j'ai toujours eu de la peine à accepter les injustices, c'est d'ailleurs souvent ce qui m'a fait réagir quand le M.U.R ou C.A. (je croyais que le pseudo MUR ne serait plus employé ...) attaquait la police en général sur la base d'un ou deux cas isolés.

J'ai essayé avec plus ou moins de réussite, plutôt moins que plus, de leur faire comprendre pourquoi leurs outrances me choquaient. Sur d'autres sujets, je peux comprendre leurs positions et j'apprécie le fait de pouvoir discuter.

Néanmoins, à lire ce billet, j'ai plutôt ressenti une énorme paraïona et un complexe de supériorité, exarcerbés par le manque de reconnaissance supposé des bloggueurs. J'avais un peu l'impression que "l'immense Baron", frustré des avanies de sa vie réelle, ressentait comme une injustice le manque de soutien et de reconnaissance de la blogosphère.

Pour votre paix intérieur, cher Ali, je me suis sincèrement dit qu'une aide psychologique pourrait être utile, mais visiblement vous êtes au-dessus de ces basses considérations ...

Cordialement,
Clyde

Écrit par : Clyde | 23/09/2009

Cher Clyde,

il me semble que vous vous exprimez de façon anonyme sur cette plateforme ce qui est votre droit regalien.

M.??? utilise un pseudo pour écrire ses notes et conteste le fait que M.Mabut lui en tienne rigueur en lui proposant de signer ses articles avec son identité complète alors que le team TDG connait le nom et le prénom de l'auteur de ce blog.

Vous ne pouvez juger que l'auteur de ce blog est parano juste parsqu'il revendique une plus grande reconnaissance et une meilleur visibilité.

Vous suggérez que Ali devrait suivre une thérapie, ce qui est un jugement et une affirmation qui peut être bléssante et méprisante.

Un blog est un lieu oú l'on peut partager et communiquer aux lecteurs ses pensées et ses sentiments en rapport avec un ressenti ou une situation et c'est ce qui fait que chaques blog est unique tant il est teinté des influence de son ou de ses auteurs.

Ce qui est choquant c'est que vous ayez juger l'auteur de ce blog de façon arbitraire,sans même essayer de débattre avec lui.

D'autres auteurs de blog ont une visibilité maxi et n'annonce pas leurs identités aux lecteurs...alors pourquoi l'imposer à l'auteur de ce blog?

Il y en a même qui on deux blogs...un avec l'identité et l'autre sous anonymat..alors on veut des explications...il y aurait il des passes droit ou du copinage à la TDG ?

Malheureusement on n'est pas tous des politiques et des grosses huilles et en un coup de fil ont se retrouve au chômage pour une note qui a déranger un politicar toquard.

Je ne vous connaissait pas sous ce jour et vous avait laisser le bénéfice du doute...êtes vous de mauvaise humeur?

Écrit par : M.U.R | 24/09/2009

Je m'exprime sous un pseudo "anonyme" car comme ce bloggueur (c'est ce que j'ai cru comprendre) je suis focntionnaire et en tant que tel, soumis au devoir de réserve qu'impose l'état à ces employés.

Si, en tant qu'employé je suis soumis à un devoir de réserve, j'estime qu'en tant que citoyen je peux m'exprimer ceci dans l'anonymat, mes propos n'engageant pas mon employeur.

La pression qu'imposent les politiques est réelle et vous en savez quelque chose.

L'article de Monsieur MABUT était très explicite concernant l'intervention du Conseil d'Etat dans son billet : "Deux événements historiques genevois passés inaperçus

... L'autre événement historique est l'intervention officielle de la Chancellerie d'Etat flanquée d'une cohorte de Dircom de Département à la Tribune de Genève. Le ministère de la bonne parole et de la bienséance publique, sans doute mandaté par un Conseil d'Etat prudemment resté dans sa Tour Baudet, est descendu à la rue des Rois pour demander un peu plus de contrôle de certains blogs et des commentaires qui émaillent, très nombreux, les articles et les billets publiés sur le site www.tdg.ch... "

Je suis entièrement d'accord que le Baron de cuir préserve son anonymat, seul gage pour lui de ne pas subir les foudres bien réelles de son employeur. Un blog cet été faisait l'éloge du courage et critiquait l'anonymat (celui de Pascal DESCAILLET sauf erreur). A ce propos, je citais l'exemple d'un collègue, Marc FALQUET, qui avait fait preuve d'un tel courage. Alors que les médias attaquaient la police, le silence du conseiller d'état en charge était "assourdissant" et ce collègue a envoyé un e-mail à ce responsable critiquant le manque de soutien à ces troupes qui, à ses yeux, n'avaient pas démérités, au contraire, avaient exécutés les ordres du mieux qu'elles pouvaient. Ce collègue a fini par démissionner ...

La Tribune aussi subit des presions (voir plus haut) et il est appréciable que les blogs puissent exister, en restant anonymes pour certains. Maintenant réclamer la reconnaissance de la blogosphère me paraît excessif et on peut aisément comprendre que la Tribune ne souhaite pas mettre en avant les commentaires polémiques anonymes, préférant les articles signés.

Vous même, bien que signant régulièrement vos articles, avez subi quelques désagréments avec cette plateforme et bien que se déchargeant de toutes responsabilités sur les auteurs des blogs, c'est quand même grâce à la Tribune que ces blogs et leurs commentaires sont en ligne ...

il paraît évident que la Tribune ne va prendre parti et mettre en première ligne des publications qui, si elles étaient signées, vaudraient bien des ennuis à son auteur, voire un licenciement. Néanmoins cet espace existe et n'importe quel lecteur un peu attentif peut y accéder librement. Cela me paraît déjà une grande liberté.

Exiger plus, invoquer la théorie du complot, etc. ... me semble vraiment excessif.

Écrit par : Clyde | 24/09/2009

Ha...voilà que revien sur la table la fameuse litanie de la théorie du complot...

Qui vous parles de complot?

Nous tentons juste, dans une discussion constructive, de trouver une réponse à nos questionnements.

Mais a t'on encore le droit de s'interroger sans être taxé de parano ou d'emmerdeur?

Vous savez Clyde, le fait que la Chancellerie débarque à la TDG est vraiment effrayant et démontre que la liberté d'expression est en danger.

Peut-être des noms connus de la rédactions ont été donner au Chancellier ?

Nous on donne notre identité et pourtant on subis la censure de M.Mabut qui se base sur d'autres critères que la courtoisie et le respect pour nous faire comprendre que la TDG ne souhaite pas que des auteurs puissent remettre en cause la politique genevoise."surtout quelques semaines avant les éléctions"

Je vous rappel que la polémique lorsqu'elle est argumenté n'est pas un mal mais une garante de notre libérté d'expression...preuve que nous ne sommes pas sous dictature.

Lorsque M.Mabut joue le vangeur masqué concernant une citation de Barnevik référencée plus de 500 fois et dans de nombreux ouvrage, on se dit que la plateforme TDG n'est certainement plus une plateforme atrrayante pour ceux qui souhaitent pouvoir s'exprimer librement et de façon respectueuse.

Nous restons sur cette plateforme juste le temps de voir jusqu'ou la mauvaise fois assumée par M.Mabut nous mennera.

Une fois que nous en aurons vraiment ras-le bol de jouer a ce petit jeux, nous partirons sur une autre plateforme et ne manquerons pas de faire une belle pub à la TDG qui tollère les pressions injustifiée de M.Mabut et nous prouve qu'elle est à la botte des politiciens de droite...Donc pas neutre...

Vous avez tout à fait raison de ne pas transmettre votre identité ni sur les blogs, ni a la rédaction de la TDG car pour des raisons politiques elles pourraient être transmises.

On est sur une plateforme oú c'est chacun pour soi...logique c'est une prolongation de la vie réelle...

Sur ces mots bien à vous et bonne aprés-midi cher Clyde.

Sarah Emonet

Écrit par : M.U.R | 24/09/2009

Tiens, une Trollette (Sophie13)et cette race-là paraît encore bien plus bête que ses pendants masculins. Mais je serai gentil. Même si son commentaire est d'autant plus déplacé qu'en 1998 les médecins me donnaient maximum 4 ans à vivre, et que ma volonté rare intéresse la Faculté de Médecine à titre d'exemple, à présent que je suis totalement guéri, après traitement lourd, et n'ai plus besoin d'aucun médic régulièrement depuis des années, à peine un analgésique de temps à autre comme tout le monde. Quant à Clyde, rien à voir avec un méchant Troll, son commentaire ci-dessus, que j'approuve, le prouve. A ceci près que, suite à sept ans de psychothérapie, il y a plus d'une décennie de cela, chose rare, il me fut signifié par deux spécialistes n'y avoir plus aucun motif de continuer le traitement. Ma "parano" étant plus que compréhensible, réaction de quiconque de sain d'esprit se trouverait dans ma rageante et kafkaïenne situation.

Bref, merci à Sarah, au M.U.R. et à Clyde pour cette saine avancée du dialogue, et compassion pour M. Mabut qui a les mains bigrement liées. Quant à la Trollette Sophie13 ... je ne lui souhaite pas de passer un an à se faire elle-même ces injections provoquant d'horribles démangeaisons et risquant de lui faire perdre la vue et les cheveux. Trop content de m'en être tiré avec tous mes cheveux et à peine un tiers de ma vision en moins. Bien cordialement

Écrit par : Ali GNIOMINY | 24/09/2009

Cher Baron, Ali, etc. ... je reconnais que mon premier commentaire manquait de finesse et j'ai plus de compréhension pour votre situation que vous ne pourriez le croire.

Continuez à faire vivre votre blog, si vous dérangez c'est plutôt bon signe. Si vos affirmations étaient complètement farfelues, elles n'engendreraient pas de telles réactions.

Bonne continuation et au plaisir de vous lire.

Écrit par : Clyde | 24/09/2009

Mégasympa Clyde, j'étais sûr que vous étiez quelqu'un de très bien et vous le démontrez encore. On ne sera peut-être pas toujours d'accord sur tout, tant mieux, l'essentiel est que l'on se respecte, réfléchisse et évolue grâce aux conseils partagés. Ainsi, votre avis sur le caractère excessif de ce que je présente comme une théorie du complot mérite réflexion. Et si j'avais tout faux? Si le condensé de renseignements assassins me concernant, se trouvant paraît-il de source espionne dans les dossiers secrets, conservés dans une autre pièce que là où se trouvent mes dossiers édulcorés, présentables au besoin, n'était qu'une astuce de plus pour me faire tourner en bourrique? Non, vous voyez, même dans ce cas je réussis à dénicher du complot ...

Plus sérieusement, je sais pertinemment qu'il y a bien plus de négligence et incompétence à mon détriment que réelle volonté concertée de me nuire. Sauf en ce qui concerne certains trop influents roitelets, démasqués au fil des ans, dont la malveillance ne peut plus être défendue, et qui devront tôt ou tard s'expliquer publiquement à ce sujet. En attendant je vais à nouveau tenter pour quelque temps de faire comme si tout le monde il était beau et gentil, et composer chroniques plus légères même que toujours ironiques, mais cesser de paraître mettre tous dirigeants dans le même sac alors que seuls certains d'entre eux sont visés, qu'il m'est interdit encore d'apostropher nommément. Tout vient au poing pour qui sait étendre.

Bien Amicalement.

Écrit par : Ali GNIOMINY | 25/09/2009

Les commentaires sont fermés.