14/01/2009

UNE GRANDE DAME DE JOIE REPOSANT AUX COTES D’UN SINISTRE INTEGRISTE?

Une méritoire putain crée polémique post mortem; Ses restes seront-ils transférés au cimetière des Rois?

Question saugrenue! Flagrant paradoxe genevois. Cet endroit mortuaire est bien suffisamment malfamé pour que Madame Griselidis Real s’y sente à l’aise. Pour preuve?

Citons, ne serait-ce que ce dangereux fanatique, dont l’esprit malade hante encore par trop ces lieux, cet épouvantail de rigueur dont certains auront l’impudeur de fêter les 500ans ce 10 juillet 2009, ce fondateur de l’Etat théocratique de Genève, toujours en place mais plus discrètement, crétin de chrétien banni de Genève pour rigorisme excessif en 1538 et rappelé pour y mieux vendre et voir brûler Michel Servet et 33 autres dénoncés + 13 pendus + 10 décapités. Au nom de principes proscrivant entre autre toute hiérarchie, et surtout Prédestination absolue des élus. D’où le légendaire copinage excessif en vigueur à Genève, l’organisation de coûteuses et honteuses commémorations et, par-dessus tout: l’exclusion systématique et définitive, par sournois empêchements financiers, de tout opposant à la doctrine imposée. Reposez en Paix, bien chère pute.

15:52 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.