Tous Cernés, évadons-nous

FLEUVE DE VENIN

Sur la chaloupe

des entourloupes

 

faites aux ballots

 

 

pagaient en tête

 

de gais salauds,

 

vrais gâche-soupe, en fête,

 

sans vent en poupe!

 

 

Sur cette esquive

 

des invectives

 

délurées

 

proférées

 

à l’endroit

 

des sept «droits» préférés

 

des masses

 

sans classe,

 

rament, damnées

 

âmes bien-nées!

 

 

Sur le kayak

 

de leur arnaque

 

des cracks se claquent

 

à débouter qui d’éhontés

 

ont acquis déroutés,

 

qui ont piqué fric

 

et quitté étriquée

 

équité!

 

….

 

Sur la pirogue:

 

De goguenards

 

sans gêne, dialogue,

 

avares bouledogs de l’art

 

vous mènent,

 

entraînent

 

en cadence et cadeau

 

aux gogues,

 

au radeau de la finance,

 

 

vous secouent

 

sous les coups

 

de leurs pertes

 

et leurs leurres

 

et alertes,

 

de leurs crasses

 

de rapaces!

 

 

Sur le canoë:

 

Tohu-bohu,

 

ohé, ohé,

 

de hargneux

 

scrogneugneux

 

charognards,

 

anti

 

gentils

 

anars,

 

s’affairent

 

à faire

 

en sorte,

 

tranquilles,

 

qu’ils ne s’en sortent

 

et le taire;

 

Qu’ils se terrent,

 

gèrent malaise

 

d’hommes maîtrisés

 

écrasés

 

comme punaises.

 

 

Sur le rafiot,

 

idiots et sûrs,

 

durs capitaines

 

à la dizaine

 

dirigent litiges,

 

luttes,

 

vers sévère

 

chuuut!

 

 

Genève, le 27 août 2008

 

Les commentaires sont fermés.