06/08/2008

MALTRAITANCE D'HANNIBAL

Pour excuses, les autorités genevoises pourraient au moins offrir aux plaignants de quoi s'occuper conformément à leurs principes de leurs domestiques: un sac de pierres du mur des réformateurs.

12:24 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | |

Commentaires

Je suis bien d'accord sur nos monts, mais il y a juste un petit problème.
Le sac de pierre ne pleurera pas, n'aura pas de bleu et ne se plaindra pas.
D'autre part est-ce que ce sac de pierre fera les rangements etc de cette famille ?
Il faudrait prévoir des petits robots qui accepteraient d'être battus.
Inanna

Écrit par : Marinette | 06/08/2008

La violence engendre la violence.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 06/08/2008

Si le pétrole contrôle tout alors que ceux qui le possède n'ont aucun respect pour les personnes qu'ils engagent à leur service qu'ils se torchent tout seuls et ne prennent pas les gens pour des esclaves, ce temps est révolu. Je suis Algérienne, et même si cette famille me payait un salaire de banquier, je préférerais vivre dans mes conditions plutôt que d'accepter de me faire taiter comme du bétail...

Écrit par : Lianne | 06/08/2008

Lianne, vous êtes une perle rare...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 06/08/2008

Merci à vous et bravo, bien chers commentateurs et très chères commentatrices, ça fait du bien de savoir que malgré l'obscurantisme transmis par l'ensemble des désastreuses interprétations des religions, certaines plus que d'autres, ou de la Volonté Populaire, existe malgré tout une saine désobéissance aux coutumes malsaines qui y sont liées. Et ceci même lorsque des élus politiques, censés montrer l'exemple, prônent l'applatissement, la servitude au capital immoral, l'étouffement des critiques et le silence complice, et que les frileux pontes chrétiens entretiennent également ce silence au sujet de leurs ignobles débordements et ceux de leurs concurrents en matière de croyances imposées à conséquences criminelles.

Écrit par : Denis Vaussur | 07/08/2008

Les commentaires sont fermés.