« 2008-06 | Page d'accueil | 2008-08 »

29/07/2008

STOP A LA TORTURE

Mais que fait donc Amnesty International ? Quand d'infortunés Ministres français reçoivent tous le dernier album de la 1ère Dame du pays.

21:24 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

24/07/2008

LA DEMOCRATIE DIRECTE A LA BASE DES BÛCHERS DE L’INQUISITION

La première sorcière jetée sur le bûcher le fut à Milan, longtemps après la création de l’Inquisition en 1231. Inquisition n’ayant jamais souhaité ni donné l’ordre de torturer et mettre à mort, avant de ne plus pouvoir contenir la pression du peuple …. Suisse. Nous apprend l’émission « les sorcières » chaîne Histoire – Jan Peter-

En effet, c’est à Lucerne, sous pression de la démocratie directe du peuple dictant ses intentions au clergé et aux autorités civiles qu’a débuté la véritable chasse aux sorcières. Premier crime contre l’humanité de la démocratie directe.

Chasse arbitraire sur laquelle surfa ensuite l’abominable ecclésiastique dominicain  Heinrich Kramer (patronyme prédestiné, dont la descendance, faisant toujours flamber les prix de l’immobilier voudra bien me pardonner cet aparté de mauvais goût) Heinrich Kramer, alias Henri Institoris, né à Schlettstadt en Alsace en 1436 et mort en 1505 en Bohême. Le plus délirant des inquisiteurs qui fit torturer et brûler plus de 3'000 « sorcières » sur dénonciations du petit peuple, et écrivit le plus nauséabond traité de l’Histoire:  le Malleus Maleficarum (le Marteau des sorcières), en lequel il fut le premier à imposer le postulat selon lequel FEMINA vient de FE, diminutif de Fidelis, la Foi, et Mina – minus : Moins ; Donc, Moins de Foi ; Soit : Femme = Inférieure par manque de Foi. Ce concept fit si bien son chemin que … bientôt le salaire de ces dames égalera celui des hommes, bien qu’il ne faille pas trop en demander: Déjà que la démocratie directe suisse leur a tout récemment jeté le droit de vote pour pitance.

Bref. L’immense pouvoir de ce fou furieux, comme eût le courage de le qualifier en face le bourgmestre d’Innsbruck, naquît exclusivement du fait que le Malleus Maleficarum fut imprimé par la toute nouvelle invention de Gutenberg, ce qui lui offrit une gigantesque notoriété totalement  imméritée auprès des puissants de l’époque, religieux ou secrètement moins, qui s’empressèrent à chasser la sorcière. Premier crime contre l’humanité des médias.

De quoi réfléchir, à l’heure où la majorité des représentants du peuple dirigeant fait à nouveau honte aux principes humanitaires, fondés par une minorité de citoyens sensés, souvent s’abstenant de tout vote faussé à sa base, et où la majeure partie des médias relaye sans critique courageuse les consignes d’obéissance aveugle à la prétendue volonté populaire, tronquée, en vigueur.

 

Genève, 24 juillet 2008

16:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

23/07/2008

HANNIBAL ET LE SOURIRE JAUNE-FECES-D’ELEPHANT DE MADAME CALME-IRAN

Ce qui devait inévitablement arriver se déroule sous nos yeux: À force les fermer, sur les habitudes contraires aux Droits humains de bonne part des dignitaires reçus à bras ouverts par nos autorités (nababs pédophiles traditionnels et leurs épouses mineures, pour exemple, et autres incontournables faiseurs de richesse suisse) notre brave police, lassée de se voir empêchée par sa hiérarchie de remplir correctement son rôle, a fini par se rebeller et a pris l’initiative, sur plainte, d’arrêter de surprotégés coupables.

En résultent des sanctions touchant une fois de plus le naïf petit peuple suisse, victime du (rentable un temps mais finalement préjudiciable) séculaire laxisme complice de ses dirigeants. Rien de bien grave, cependant, pour le pays du Knie, en lequel les dompteurs ont intégré le fait qu’à force de jouer avec le danger ils risquent un jour de se faire écraser. Le spectateur citoyen moyen, en revanche, n’a pas l’habitude, lui, d’esquiver les assauts de pachydermes.

Quoi qu’il en soit, le litige sera vite solutionné par notre respectable ministre des affaires étrangères, ex-responsable de l’administration fiscale genevoise des contributions, ayant personnellement approuvé une taxation annuelle de 30'000.- environ imposée à un plaignant gagnant 75'000.- (l’erreur est inhumaine aussi) ; Notre honorable diplomate, sachant si bien plaider la cause du plus fort, aura tôt fait de débloquer en grand secret un million et autant d’excuses, pour réparation des 500'000.- de caution et tracas infligés à un couple de nos véritables patrons. Et tout ira à nouveau bien  mieux dans le meilleur des mondes.

Genève, 23 juillet 2008

14:27 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7)

09/07/2008

HUG / VICTORIA, REINE DES CONNERIES

Le 9 mai à 22h, j’accompagne un proche, tombé à vélo, aux urgences HUG. Une famille vient de perdre leur fils/frère.. de 20 ans dans un tragique accident. Les scènes déchirantes, de révolte, d’incompréhension, ont lieu devant la dizaine d’éclopés en attente, jusque vers 01h du matin. Nous sortirons de cet enfer à 05h du matin, après avoir dû insister pour que l’incapacité de travail relative au jour naissant soit accordée. Les spécialistes estimant qu’un homme boitant lourdement, genoux amochés est capable de reprendre le boulot sans avoir dormi .. deux heures plus tard. C’est que surveillent dangereusement les assureurs: Depuis quelques années il faut agoniser ou être en morceaux pour obtenir deux jours d’arrêt de travail. Ce matin, un plus que proche rarement absent de son emploi a une migraine tenace. Il se rend aux Urgences à 08h.20 pour une ordonnance et un bref arrêt de travail. L’entrée administrative se fait en 5mn, personne devant, l’idéal. Un seul hic toutefois,. Le malade a le malheur de faire partie du personnel de l’Hôpital; Auquel cas seul un Chef de clinique a le droit de sonder l’honorabilité du probable coupable de boulot buissonnier, même si celui-ci a passé plus de trois ans sans une heure d’absence à son poste. Entré à 08h20, sorti à 15h10, après deux rapides constats témoignant du besoin de délivrer un certificat jusqu’à la fin de la semaine, et six heures et demie à se tortiller de douleur sur une chaise. Mais les médecins concernés ne sont absolument pas en faute, bien au contraire, se démenant au possible pour faire face à la situation de crise permanente créée par l’absurdité Victoria. Comble du cynisme, le torchon d’entreprise se glorifie des travaux exécutés aux Urgences, et certain directeur reçoit les honneurs passagers pour les économies réalisées par Victoria, économies permettant depuis deux-trois ans d’engager à tour de bras des flopées de cheffaillons en classe 20 et plus, diplômés de voisines Universités, pour mieux cadrer les esclaves surmenés de la basse classe perpétuelle; Leur ôter un à un les petits acquis dont ils bénéficiaient, horaire souple disparu, accès à internet restreint, bon-repas pour anniversaire changé en invitation à se plonger dans le bouillon de culture hospitalier de Cressy, disparition de l’autorisation d’aller au contomat le jour de paie dans les heures de travail, etc, etc. Je vous le prédis: Victoria et ses sbires ne tarderont plus à se faire majestueusement fusiller publiquement  de dénonciations bien méritées.

 

21:09 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3)

All the posts