• ARNAQUE A 22'000.- LE CONSEILLER GENEVOIS

    Comble du délire, dernièrement trouvé dans un corbeau du matin: -Conseillers municipaux payés au lance-pierre- L’on apprend ainsi qu’existent quelques menues différences entre ce que rapporte le fait de siéger au Conseil Municipal, selon la ville dont il s’agit: CHF -45.-par an à Château-d’Oex et à Genève: Plus de VINGT-DEUX MILLE FRANCS. Que couvrent les impôts de méprisés par ces Goliath …(Au fait, saviez-vous que le pauvre géant Goliath était perdu d’avance face à David, car la maladie de croissance dont il était atteint compresse une zone du cerveau et réduit le champ de vision, ôtant toute vue latérale? Sans parler des difficultés à se mouvoir. Un crime de plus loué par les religieux) .. Goliath locaux de la politique à courte vue, se moquant royalement du sort réservé sous le joug de leur clique aux esclaves objecteurs à la norme clanique genevoise. 22'000.- pour ne jamais répondre à l’attente de citoyens les interpellant et tout faire pour passer sous silence des valeurs authentiques. Bravo. A titre d’exemple, depuis mon balcon sur le Rhône, présentement, je suis sidéré par le spectacle de dizaines de baigneurs étendus sur leur linge ou allongés à même le gazon, silencieusement écoeurés par les nombreux molosses sans muselière faisant à tour de rôle, au long des heures, leurs besoins, à quelques mètres des linges; Sous le regard condescendant et à peine gêné de peu recommandables «dresseurs», se fendant parfois d’une remontrance pour la forme, voire de dix violents coups de laisse. Préfigurant ce qui attend le quidam squattant les habituelles toilettes pour chiens et se permettant de formuler critique. Félicitations donc pour les 22'000.- de votre parfaite arnaque genevoise.

    Poème « antique » .. inutilement adressé encore il y a quelques mois à l’actuel surpayé des parcs et promenades

    Extrait du fleuri courrier entretenu en 1997 avec le sympathique M. Roger Beer alors en charge du SEVE de la V.d.G.

    SENTIER DES SA.LES

    Gaules au métier

    et chiottes

    des potes

    à pattes

    de cocottes atrabilaires

    et pauvres hères

    à asticoter

    à coups de grandes amendes

    à dégoter,

    et autres apôtres,

    hippies ou pas,

    d’pipi-caca easy

    qui zigouillent tout

    à coups de toutous!

     

     Sentier des Saules,

     sentier des molles:

    galle et .. Pitié!

    Ça ne date d’hier

    Sieur Ramseier Gérard,

    armé de lois, si juste en soi

    Chef de police,

    que des gens glissent

    à tous bouts de bande de verdure

    avec dégoût

    sur le mou de

    dite merdure!

    Sentier à chier,

    Y en a assez!

    Grâce, Grâce, Grâce,

    tristes toutous lassent

    et glacent touristes!

    Sentier des Sa.les?

    Gaulez tous les

    pas propres proprios

    de toutous

    tout touchant soient-t-ils

     toutefois imbéciles!

     Et M…. merci aussi

    M’sieur Ramseier

    de faire nettoyer,

    ôter de nos nez, de nos yeux,

    ce foyer infectieux!

    Voyez vous-même,

    amenez la «crème»!

    S’il était vrai que ça porte chance

    on serait en sorte tous en vacances,

    nous les riverains

    de ce purin purement canin!

     

    En attendant: Fini l’hiver,

    les primevères brillent au travers

    de mottes de crottes!

    Alors, pandores, rasons ce gazon?!

    ….

    Sentier des Saules:

    Propres ou en taule

    à la troisième

    que bestiole sème!

    Genève, le 21 mars 1997

  • Fuite de cerveau de la blogosphère helvétique

    Vu le peu d'intérêt et de réactions, des blogueurs oeuvrant ou sévissant sur ce serveur, pour des chroniques d'utilité publique presque vitale, entremêlées d'authentique poésie, l'auteur se concentre plus principalement sur ses autres apports et supports internationaux, de niveau communicateur supérieur, mais réagira au besoin sur ce blog pour des sujets relatifs aux traditionnelles petitesses locales.