CONDAMNONS LE TRIBUNAL PENAL DE LA HAYE

Carla, l’autre, pas la Blanche-Neige du déficient de croissance roitelet français, Carla Del Ponte a quitté, si je ne m’abuse (bien d’autres s’en occupant assez), le poste de Diane chasseresse sans cesse aux trousses des criminels contre l’Humanité. On ne saurait lui en vouloir, constatant que le Tribunal qu’elle représentait n’estime pas encore que suffisamment de preuves de crime contre l’Humanité sont réunies pour poursuivre un dément démon birman ayant laissé mourir des centaines de milliers de ses sujets, par peur que ne soient révélés à l’étranger les rouages de sa tyrannie, ou pour arrêter un simplet sectaire texan ayant déclenché cette fameuse troisième guerre mondiale tant attendue, ou tout du moins un néo-Viêt-Nam en lequel s’enlise la Terre entière. Et si nous instaurions un Tribunal chargé de juger les juges du Tribunal Pénal de la Haye?

Genève, 23 mai 2008

Les commentaires sont fermés.