22/04/2008

ACHEVER LES MALADES EN TOUTE IMPUNITE, M. MOUTINOT & Cie? ET VIVE L’INTERNATIONAL SOCIALISME?

Tout d’abord, Bravo pour votre appui (involontaire??) et celui du Matin du 20.04.08 à l’élection de M. Zappelli. Annonçant ce jour-là votre désir de poursuivre activement les consommateurs de drogues (dures et douces sans distinction) vous avez parfaitement joué sur la fibre sécuritaire poussant à vote musclé, du côté des âgés habitués au vote physique du dimanche matin, et suffisamment surpris et secrètement déçu les derniers électeurs de gauche se rendant encore aux urnes, punissant du coup M. Paychère par un vote de défiance et déception face à un socialisme prônant accroissement de la répression à l’encontre des plus faibles de notre Société.  Cette mesure que vous instaurez abusivement, en regard de la «faute commise» par le consommateur appréhendé lors d’achat de petite quantité de sa substance illicite, cette coûteuse traque déplacée et néanmoins rentable répression, suite à permissivité organisée, est parfaitement intolérable et indigne d’autorités d’un pays prétendant offrir au monde une image d’équilibre et modération.

Non contents de prouver à leur patron les payant, le peuple, qu’ils sont incapables depuis des décennies de protéger convenablement cette population du fléau de la drogue, les Services de Police vont dorénavant augmenter leur rentabilité en s’attaquant aux victimes de leur incompétence. A ceux qui furent happés «de force, par la vague des 60’s –70’s où pour rester dans le vent il convenait de fumer avec du Burus bien local, moins mauviette que le costaud Marlboro devant lequel se pâmaient toutes nanas, quelques brins D’Acapulco Gold ou une boulette de Chitral fort psychédélique»,  à ceux: dépendant d’habitudes plus ou moins malsaines, pris en un piège servant les mêmes intérêts que visent ceux qui poussent à présent à punir plus encore une population considérée comme malade. Le paquet de cancer officiel instillé, pour exemple, sera bientôt à 10.- et la majorité s’en réjouit: bien fait pour nos générations trahies par pute de pub! Considérées comme décimées de toute manière: donc à dépouiller, avant qu’elles ne crèvent hors de notre contrôle et caisse. Triste constat, digne des grossières manigances politiques que je dénonce plus loin dans ce blog, qui témoignent largement, à divers niveaux, de la volonté de certains responsables politiques d’ignorer la réalité des faits, au préjudice de tous, de refuser de répondre à d’importants courriers, offres de services ou les ébruiter, en débattre. Au point que, toute confiance bientôt définitivement rompue en une obéissance publique par trop aveuglée, je m’apprête à récuser en bloc les garants d’une telle parodie de Justice, au cas où je serais, à 52 ans, appréhendé pour achat en ville d’un bout de shit.. J’invoquerais alors, tout profane que je sois, l’abus de détresse, prévarication, mise en danger de la vie d’autrui, discrimination, contrainte, etc … tromperie collective et empoisonnement, par le caractère arbitraire que représente la légalisation en Suisse de l’absinthe, qui crée des ravages démontrés et rend fou, et la prohibition déloyale du calmant cannabis, souvent bien moins dangereux que les médicaments dont se bourrent en permanence les gens se disant bien.

Evidemment, l’article de loi vous permettant d’agir ainsi existe depuis belle lurette, mais aucun de vos prédécesseurs de droite n’avait fait l’erreur malheureuse d’y toucher. Enquiquiner les acheteurs ne servira qu’à créer des réseaux de plus, incluant tous ceux qui, comme moi, refusent de se commettre en compagnie de dealers plus de trente secondes en ville, au hasard d’un regard d’inconnu et d’un furtif « tu cherches?» Aucune familiarité, aucun ami dans le milieu, c’est la règle. Pas le choix lorsque l’on vit réellement honnêtement, intégré mais discriminé  pour attachement non préjudiciable à la fumette modérée.

Je m’élève et m’élèverai à jamais contre toute forme de terrorisme: dont celle ou celui que pratiquent certains exécutifs, soutenus par une majorité d’un peuple ayant gagné la guerre du 1er août 2008 au Grütli, bouté Conseillers hors de célébration privée; Ne puis rester sans réagir en découvrant que ce qui subsiste de socialisme approuve aussi dorénavant et use d’abjects procédés à l’encontre d’une population exclue, criminalisée pour consommation de produits arbitrairement prohibés. À force de terroriser le menu fretin, Messieurs les gens d’arme, le révolter pour mieux le maintenir soumis et «ignoré», frappé par violence de l’indifférence, à force de détacher vos Corps pour des tâches que vous savez faciles et dérisoires, au lieu de concentrer ces Forces sur des criminels en col blanc coulant des Compagnies aériennes, bancaires, etc.. ou poussant ouailles à «désirer» dans l’urne une Médecine à vitesses multiples: Constitutionnellement reconnue comme telle, .. au lieu de chercher d’illusoires gros trafiquants aimant à prendre des risques au Jardin Anglais ou à l’Usine, là où vous ferez d’importants coups de filets, menottant vendeurs avec avocats, médecins et curés, sans casier consommateurs «riches» occasionnels, ou gueux fauchés par le clanisme genevois, rendus malades, qu’il conviendra d’achever financièrement par amendes démesurées, à force d’exagérer côté tarifs répressifs vous creusez un gouffre social sans pareil, une explosion de l’assistance assurée, je vous le prédis; Tant de dégâts pour une minorité tentant de s’échapper, par effets ludiques, de pareille réalité. Pathétique.

De grâce, réfléchissez encore: Votre sur-criminalisation à mauvais escient donnera certes du travail aux bienvenus quarante Magistrats, mais offrira tellement de nouveau piment de l’Interdit aux ados, leur donnera tant de prestige dans le futur concours à qui achète le plus sans se faire choper grave: Adrénaline garantie. Regain d’intérêt juvénile sûr. -Ça bastonne sec pour de la beuh, on y va tous ou vous êtes tous trop chiards et après on se fête un pétard-. Tellement prévisible! Il est possible alors que les dealers de rue, pressés et assez impersonnels mais «serviables et polis» en général, face à cet accroissement de la pression policière .. vont durcir leurs procédés, devenir bien plus mobiles et rusés ou plus délinquants, en fonction de la progression de leur ruine. Stop! Marche arrière! Vous les recyclez en préparateurs en Pharmacie spécialisés dans les emballages de chanvre pour vente sous contrôle médical aux adultes actifs et honorables, libres de leurs convictions et sorte de culte, ou commencez à inquiéter plus sérieusement ces petits consommateurs et, croyez-en qui a déjà annoncé nombre d’événements logiques survenus: il sera banal dans 10 ans pour le bon peuple abruti de les voir lapidés publiquement. Est-ce cela que vous souhaitez? La mise en œuvre ou non de votre malencontreuse tentative de mesure coercitive supplémentaire y répondra.

Croyez, malgré tout, Monsieur, Mesdames, Messieurs, au chouia de confiance en votre Institution survivant en moi, comme à l’assurance de mes sentiments distingués.

Aimé Prisé, alias Germain Tenant, alias Denis Vaussur, alias Wallace-Horace Kilmerit pour servir à justes causes. Identité à vérifier sur demande-ci: Geneveculture@romandie.com

Les commentaires sont fermés.