04/04/2008

ZAPEZ-LE OU PAYEZ CHER ? HALLALI, BABAS ET QUARANTE PROCUREURS

Symptomatique de l’éternelle guéguerre radicale-socialiste si typiquement genevoise, dans laquelle je suis pris en sandwich depuis des lustres, victime de la jalousie des élus socialistes me snobant (voir pourquoi plus loin dans le blog) et de la haine à l’encontre des gens adroits, exprimée par de gauches radicaux en ayant certainement voulu à leur figure de proue, feu mon excellent confrère en Actes de la Société jurassienne d’Emulation, Monsieur Jean-Philippe Maître, pour m’avoir à plusieurs reprises et en vain « courtisé politiquement », … Caractéristique d’une certaine manière d’être Justes à Genève: deux Procureurs s’affrontent à l’américaine pour régner sur quarante autres! Afin de concentrer leur action et notre argent en grande partie sur la chasse aux fumeurs d’herbe ou pour recourir avec succès (comme tel fut le cas par le passé) contre une décision du Tribunal de 1ère Instance condamnant l’Etat m’ayant infligé 30'000.- d’impôts pour un salaire de 75'000.-, puisque refusant de remplir ma déclaration d’adhésion au racket étatique à sens unique; Faute d’octroi du moindre appui, en trente ans, pour l’exercice de mon véritable métier d’artiste pluridisciplinaire. Le bon peuple genevois devra donc choisir librement quelle incarnation de la dictature économique sera priée de défendre ses intérêts. Le choix entre les deux candidats sera très difficile disait, hier soir, la présentatrice du TJ, alors qu’en fond d’image l’on voyait longuement l’arrière d’un tram arborant une immense affiche de M. Zappelli. Ah, qu’il est loin le temps où l’on disait les journalistes de gauche… et où les manières subliminales d’influencer un vote étaient moins grossières. Bref: Bienvenue Monsieur le prochain Procureur, qui que vous soyez, pourvu que vous admettiez enfin qu’il est pour le moins surprenant qu’aucune réponse jamais ne soit donnée à Genève à mes centaines de courriels, courriers recommandés, offres de services, etc .. envoyés régulièrement à une cinquantaine de décideurs, élus politiques, rédacteurs, banquiers, etc. Sous pseudonymes humoristiques permettant de m’identifier, autant que ma photo sur le blog TdG, prouvant que je n’ai rien à cacher et suis facile à trouver mais évite de jeter mon patronyme en pâture aux nourris de néfastes préjugés. Il est également rarissime que soit publiée l’une de mes réactions dans un dialogue. Je hurle, dans l’indifférence générale, entre autre, qu’il est anormal que le couillon de payeur doive encore casquer un supplément pour être opéré dans un autre hôpital que celui de son canton, alors que c’est ce particulier qui devrait recevoir la différence s’il subit une opération à 7'000.- dans un petit hôpital qui aurait ici coûté 10'000.- à l’assureur.. Silence médiatique absolu. Là où cette minable omerta devient dangereuse pour tout un chacun c’est lorsque depuis quatre jours aucun écho n’est donné à l’article et les e-mails du 1er avril (voir ci-dessous). De rassurants intéressés prétendent que le risque est minime de faire disparaître l’univers dans les entrailles du Cern et ne parlent que d’évaporation plus ou moins rapide du trou noir reproduit, mais concernant le véritable danger de la création d’un quark strange: Motus et têtes d’autruches. J’exige une diffusion correcte de ma légitime inquiétude, une couverture honorable de mes travaux d’utilité publique et une dénonciation internationale de la torture helvétique (par chinoiseries administratives perpétuelles, ruine organisée, exclusion et censure sous locale indifférence à ce qui est applaudi et honoré ailleurs) torture infligée aux rares parias dans le but de les maintenir à jamais esclaves d’indécent minimum vital doublé d’exploitation professionnelle indiscutable et d’affronts signifiés par autorités culturelles, sociales, financières .. coupablement sourdes, muettes et aveugles. Oui, Messieurs les quarante Procureurs qui allez remplacer les Juges d’Instruction, vous et votre chef allez babas laisser tranquilles et rendre véritable Justice au saboté. Vous allez aussi, qui sait, faire un jour cesser le scandale de l’accès payant à la Justice et surtout du refus d’assistance juridique au lésé en matière de Poursuites ou Contributions. Quoi qu’il en soit, merci de ne pas encore nous avoir ôté le droit de rêver. Que puisse toujours votre future équipe, si conséquente, disposer, compétente, de suffisamment de clients à juger. Motif déjà de ce message, vous livrant du travail urgent: S’occuper de génocide universel possiblement prochainement perpétré par une abominable particule très très lente, (bien plus lente encore que la reconnaissance ou compréhension d’authentiques talents par un responsable de l’emploi ou de la culture) par un affreux quark strange apocalyptique dont l’apparition fatale potentielle reste inconnue du commun des mortels directement concerné(s). Surtout, n’arrêtez pas cette particule mais bien ceux qui passent sous silence ses risques, si nécessaire, et faites arrêter l’expérience avant le quitte ou double de son achèvement, jusqu’à plus amples, certifiées mesures des risques obtenant l’unanimité ou majorité plus conséquente de savants avis. Je vous laisse, vous avez assez de boulot en vue à présent pour cesser de ridiculiser Genève, comme le titre Le Matin (des miliciens), par des chamailleries indignes de la confiance que nous vous portons malgré tout. Et pourquoi pas la cohabitation dans la République de deux Procureurs généraux rendant unique verdict plus équilibré puisque issu de la modération de deux réflexions opposées? Bien à vous.

21:20 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.