« 2007-11 | Page d'accueil | 2008-03 »

16/12/2007

Censure à son point culminant

Fin d'une année fertile en preuves supplémentaires d'atteintes graves à la liberté d'expression, exercées à l'encontre de l'auteur par la majorité des médias romands et la totalité des élus de tous bords politiques, adeptes de la censure par silence concerté au détriment de qui refuse de bêler droit avec les troupeaux d'endoctrinés de naissance. Triste constat, à mettre espérons-le sur le compte d'une fin de règne d'esprit d'extrême-droite normalisé et trop largement relayé, favorisé durant 4 ans par des chroniqueurs qui mériteraient d'être rasés publiquement, pour collaboration avec l'ennemi de l'authentique Volonté populaire majoritaire en Suisse.  Volonté pacifiste et sensée de ceux qui refusent de voter les yeux fermés pour un groupuscule d'excités parce qu'ils en ont reçu la consigne obligatoire au parti, à la chasse, au cimetière, à la banque ou à la sortie de l'église. Véritable Majorité bernée du peuple qui renonce, dégoûtée par le durcissement progressif et les tactiques trompeuses des molosses menaçants de la droite, à voter, ou divise ses voix entre d'autres partis moins agressifs, offrant ainsi le "succès" passager que l'on sait au populisme le plus odieux, jusqu'à la chute incontournable de son gourou.

L'image de Genève et de la Suisse qu'est à nouveau contraint de transporter l'auteur jusqu'à 14`000 km d'ici et jusqu'en février 2008 demeure donc peu reluisante, mais au moins celui-ci sera-t-il moins que d'habitude pris à partie et traité de raciste suisse (comble de l'ironie) à l'étranger, depuis les derniers évènements ayant fait à son tour sauter sur la berne tendue à bouts de bras le chef des intransigeants.

De Bons Voeux de meilleure continuation sont également adressés à certaines locales élues de gauche ou du centre, à l'indifférence méprisante face à d'aimables envois ou courriels, qui se reconnaîtront. Les responsables mâles de l'omerta en place devront eux s'attendre à une année 2008 particulièrement révélatrice eu égard à leurs pratiques prévaricatrices.

17:18 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0)